Industrie : le fabricant du lait "Bonnet Rouge" installe son siège Afrique à Abidjan
Primature - Publié le: 17-05-2019 - Mise-à-jour le: 17-05-2019 - Auteur: Primature
Industrie : le fabricant du lait
 
 
Abidjan, le 16 mai 2019 - Procédant à la pose de la première pierre du siège Afrique de l'entreprise de produits laitiers "FrieslandCampina" (fabricant du lait "Bonnet Rouge") le 16 mai 2019 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a indiqué que le choix de la Côte d'Ivoire dénote de l'attractivité de la destination ivoirienne et de la confiance que les responsables du Groupe ont en la Côte d'Ivoire.
 
« L'implantation du siège Afrique en Côte d'Ivoire est le signe de la confiance que le Groupe place en notre pays et surtout sa volonté de jouer un rôle majeur dans l'industrialisation de la Côte d'Ivoire, afin de contribuer à la création de richesses et d'emplois », a dit le Premier Ministre.
 
Pour Amadou Gon Coulibaly, les réformes pour un climat économique et une gouvernance propice aux affaires ont fait de la Côte d'Ivoire une destination de choix pour des investissements en Afrique.
 
Le Chef du gouvernement a rassuré les responsables du Groupe du soutien du gouvernement. Il les a encouragés à continuer à mettre l'accent sur la qualité et la compétitivité de leurs activités.
 
Le futur bureau d'Abidjan de FrieslandCampina couvrira 42 pays africains.
 
 
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 17 Mai 2019
Le secteur du lait en Côte d'Ivoire peine à atteindre ses objectifs avec une production laitière nationale qui ne couvre que 17% de sa consommation globale de lait et produits laitiers. La production laitière en Côte d'Ivoire: L'Etat ivoirien a choisi de mettre en place des programmes successifs de développement de la production laitière avec un double objectif : d'abord réduire la dépendance nationale vis-à-vis de l'extérieur et ensuite faire de cette activité un instrument de lutte contre la pauvreté. Malgré cette politique volontariste pour le développement de ce secteur agricole, la Côte d'Ivoire peine toujours à atteindre ses objectifs avec une production nationale qui ne couvre que 17% de sa consommation globale de lait et produits laitiers. La Côte d'Ivoire a mis en place des projets intégrés qui ont consisté en l'amélioration du cheptel bovin et la promotion de l'élevage laitier ivoirien par l'installation de petites exploitations laitières rurales et péri-urbaines. En marge de ces projets, il s'est développé les élevages laitiers traditionnels de type familial qui subsistent et constituent l'une des principales activités agricoles dans la partie septentrionale de la Côte d'Ivoire. Cependant cette activité connaît des insuffisance à différents niveaux : D'abord, la faible performance au niveau de la quantité, la qualité du lait produit, le faible niveau de qualification des acteurs, l'inadéquation des équipements et du manque de contrôle de la qualité du lait. Enfin, le manque de moyen de communication et de distribution du lait, de promotion et de certification du lait local conformément aux normes alimentaires, l'étroitesse du marché local et la non maîtrise des termes de la commercialisation du lait par le producteur.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 17 Mai 2019
Pourquoi ce choix ? Il y a combien de vaches laitières en Côte d'Ivoire ?