Hôpital mère-enfant de Bingerville : un an de soins de qualité au bénéfice de la population
lebanco.net - Publié le: 17-03-2019 - Mise-à-jour le: 17-03-2019 - Auteur: René Tiecoura
Hôpital mère-enfant de Bingerville : un an de soins de qualité au bénéfice de la population
Entre soutien d'organismes internationaux et de personnalités mondiales, l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville offre depuis un an des soins de qualité à une bonne partie de la population.
Le samedi 1er décembre 2018, l'ex-footballeur international brésilien Ronaldinho visitait l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville dans la banlieue d'Abidjan. Le jeudi 20 décembre 2018, c'était au tour de la Première Dame du Rwanda, Jeannette Kagamé, d'être reçue par la Présidente Fondatrice de l'hôpital, Dominique Ouattara. Au-delà de ces événements à grand renfort de publicité et de personnalités, l'établissement, fruit de l'action de la fondation Children of Africa, vise loin. « l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville, nous donnons la vie, nous donnons l'espoir », déclare Mme Ouattara. La première Dame de Côte d'Ivoire présente ainsi l'esprit qu'elle veut insuffler à cet établissement inauguré le 16 mars 2018 avec des missions spécifiques dont l'assurance de « soins de santé curatifs, promotionnels et préventifs, de la formation continue du personnel de santé » avec un regard particulier pour les enfants de 0 à 18 ans.
 
Et cette intention de donner vie et espoir se verra matérialiser un mois plus tard entre le 16 et le 21 avril 2018 par les naissances des cinq premiers bébés. En plus des premiers cris poussés par ces nourrissons, les parents ont reçu de la sérénité pour une durée d'un an. La fondation Children of Africa, dirigée aussi par Dominique Ouattara, leur a accordé une prise en charge médicale sur toute la période au sein de l'hôpital.
 
Mais au-delà de ces actions ponctuelles l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville veut se positionner comme un établissement de référence et ouvert à tous. Pour preuve, 25% de la couverture en soins sont en faveur des personnes en difficultés ou indigentes. Selon sa présentation générale, disponible sur son site internet, cet hôpital « a pour objectif principal de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelles, néonatales, infantiles et juvéniles ». « L'ouverture de l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville constitue une réponse concrète à notre vision d'améliorer aussi bien la santé des Ivoiriens que les indicateurs sociaux »,déclarait, pour sa part, le président Alassane Ouattara en marge de la cérémonie d'inauguration de l'établissement.
 
Avec ses 130 lits et une moyenne de 300 consultations par jour, l'établissement sanitaire, qui a coûté 25 milliards de francs CFA, a l'ambition de contribuer à élever les possibilités de soins médicaux dans la commune de Bingerville mais aussi dans le district d'Abidjan. Au 31 décembre 2018, il avait déjà enregistré 375 accouchements. De son ouverture le 19 mars 2018 au 31 décembre 2018, 567 usagers sur 791 demandeurs ont bénéficié d'une assistance sociale, parmi lesquelles 375 personnes ont bénéficié de la gratuité des soins.
 
Plusieurs mois après son ouverture, l'intention de donner de l'espoir se concrétise. Une patiente de l'hôpital, Agnès Nguessan, témoigne sur la page Facebook de l'établissement. Les coûts des soins et de la rééducation suite à une intervention chirurgicale réalisée hors de la Côte d'Ivoire l'ont amenée à chercher une alternative.  « On m'a donné le nom de l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville. Quand je suis entrée, avec l'accueil, j'étais déjà soulagée. Depuis, j'ai commencé (la rééducation) et après sept séances, je me sens bien. Ici, en plus de l'accueil, ils ont le matériel. Je sais qu'après mes dix séances ça ira. », explique-t-elle.
Aminata Traoré, pour sa part, était patiente au début de sa grossesse. « La première fois que je suis venue ici, j'ai été impressionnée par l'accueil, le cadre et les services. On a tous les services à portée de main. J'invite tout le monde à faire l'expérience de l'hôpital », témoigne-t-elle.
 
Ainsi, un an après son ouverture, l'Hôpital Mère-Enfant de Bingerville a réussi à à convaincre ceux qui le fréquentent. L'établissement offre des soins de qualité, à toutes les couches sociales, dans un cadre moderne et accueillant, avec du personnel qualifié.
 
René Tiecoura

Télécharger la plaquette de présentation de l'hôpital Mère-Enfant de Bingerville

 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 18 Mars 2019
"Razo" connais-tu vraiment le lieu en question ? Sais-tu tout ce que cette dame a détruit "cadeau" aux populations pour le construire ? Sais-tu comment elle s'est approprié des terrains "cadeau" pour ses "oeuvres" ? Sais-tu tout ce qu'elle a imposé au voisinage comme contraintes "cadeau" ? Alors informe-toi avant de critiquer la critique, ma critique n'est pas plus stérile que le bloc opératoire d'un hôpital ivoirien. Accessoirement, je te conseille d'essayer de te faire soigner ou de faire soigner un de tes gosses dans ces boîtes à cadeaux, on en reparlera après, tu seras mieux placé pour apprécier les "cadeaux".
Rédigé par: Razo   le: Lundi 18 Mars 2019
Arrêtez les critiques stériles. Cette dame offre un hôpital de qualité à nos parents et vous vous plaignez. Pauvre Afrique. Toujours dans la critique et jamais de proportion ou réalisation. Poufff
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 18 Mars 2019
C'est une honte. ça s'appelle de la PUBLICITE REDACTIONNELLE, ça n'a rien à faire ici. L'hôpital Mère-enfant aurait-il du mal à recruter des patients ? ou bien des familles qui acceptent de payer le prix qu'on leur demande ? Ou bien l'HME aurait-il une stratégie de clinique privée à but hautement lucratif ?