Côte d'Ivoire -Logements sociaux: Bruno Koné annonce la redynamisation du programme
CICG - Publié le: 09-03-2019 - Mise-à-jour le: 09-03-2019 - Auteur: CICG
Côte d'Ivoire -Logements sociaux: Bruno Koné annonce la redynamisation du programme
Invité à la tribune d'échanges du CICG "Les Rendez-vous du gouvernement", le 08 mars 2019 à Abidjan, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, a réaffirmé l'engagement du gouvernement à poursuivre le programme de logements sociaux et économiques.
« Aujourd'hui, les conditions sont créées pour relancer le programme de logements sociaux qui figure au nombre des projets prioritaires du Programme Social du Gouvernement pour la période 2019-2020. », a affirmé Bruno Nabagné Koné.

Selon le ministre, cette relance du programme de logements sociaux se traduira notamment par l'accélération de la remise des logements aux souscripteurs. Ce, grâce à la mobilisation du financement nécessaire à la finalisation des Voiries et Réseaux Divers (VRD) primaires des cités en cours de construction (ADO, Bingerville, Songon, Modeste, etc.).
 
Bruno Koné a, en outre, annoncé que le gouvernement va faire appel à des opérateurs internationaux ayant une capacité financière et technique avérée, afin de produire 10 000 à 20 000 logements par an. Il a également évoqué la mise en place d'un dispositif pérenne de financement du logement social et la facilitation de l'accès au crédit immobilier.
 
 
Source : CICG 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 10 Mars 2019
ERRATUM : Il fallait lire "Bruno Koné n'a jamais rien fait et il ne fera jamais rien d'autre ... etc."
Rédigé par: Barou   le: Dimanche 10 Mars 2019
Une bonne affaire .mais ne pas construre des petites maisons. Penser a ceux de l'etranger
Rédigé par: papus   le: Dimanche 10 Mars 2019
L'echec de cette politique sociale du logement etait prorammee d'avance. La majorite des Entreprises adjudicatrices de ces projets ont etees defaillantes du fait de leur mauvaise selection,la preuve elles ont quasiment disparu. Secondo,le cout probitif de ces logements 12 millions cfa n'est pas a la porte d'un agent moyen de ce pays avec un salaire de 100 mille francs d'ou la survivance des quartiers precaires a Abidjan. Enfin si a une epoque recente la SOGEFHIA et la SICOGI ont connu du succes cela etait du a une participation effective de l'ETAT a cette operation ce qui n'est pas le cas aujourdhui ou on demande a des Entreprises privees de faire de la philantropie
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 9 Mars 2019
Bruno Koné n'a jamais rien et il ne fera jamais rien d'autre que bavarder et se bercer de discours lénifiants et irréaliste. La pénurie de logements est une "bonne affaire" sur laquelle surfent un grand nombre de proches du pouvoir. Corruption, logements achetés au tarif "social" et revendus au tarif "luxe", détournements de fonds et de matériaux, conflits fonciers sur fond de surenchère, bref tout cela freine considérablement l'aspect "social" de ces programmes. Ne parlons pas de la qualité des constructions ("sociales" ou pas), de la qualité des programmes de lotissement, des VRD qui arrivent en retard, du zèle des fonctionnaires en termes de "lenteurs administratives" et tutti quanti, tant d'obstacles que Bruno Koné ne pourra pas surmonter. Enfin, la qualité environnementale des lotissements "sociaux" nous fait préférer, finalement, qu'ils n'existent pas... Mais cela étant "tout va très bien, Madame la Marquise !" Suggestion : Vous faites une tour de 300 m au plateau. Au lieu d'y mettre des bureaux, peuplez donc ce bâtiments avec des logements à usage d'habitation, ça résoudra peut-être une partie de vos problèmes.
Rédigé par: Fouss   le: Samedi 9 Mars 2019
En marge pour les élections de 2020. Quant es ce que nos gouvernants arrêteront de nous considerer comme des imbéciles?
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 9 Mars 2019
On estime aujourd'hui en Côte d'Ivoire à environ 400.000 unités, le déficit annuel en logements. Pour résorber ce déficit, le gouvernement a réajusté son programme de logement en 2015 avec un nouvel objectif de 150.000 logements en cinq ans. Mais dans les faits, les logement sociaux promis tardent à venir et ce sont autour de 3000 unités qui sont livrées chaque année. Bref, notre Bruno "Nabagné" K. national (monsieur "tout va bien en Côte d'Ivoire") n'a vraiment pas de quoi se vanter! Le gouvernement peut et doit "mieux faire" en ce qui concerne la politique du logement social en Côte d'Ivoire. Il faut que les belles déclarations (et les annonces) soient suivies de réalisations concretes. Assez parlé, Monsieur le Ministre, il faut du concret maintenant!