En Côte-d'Ivoire le groupe parlementaire PDCI déplore « une démission par contrainte » de Soro
Alerte info/Connectionivoirienne.net - Publié le: 08-02-2019 - Mise-à-jour le: 08-02-2019 - Auteur: Alerte info/Connectionivoirienne.net
En Côte-d'Ivoire le groupe parlementaire PDCI déplore « une démission par contrainte » de Soro
Le groupe parlementaire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, opposition) a dénoncé vendredi « une démission par contrainte » du président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, mais pris acte de son départ de la présidence du parlement.
 
Guillaume Soro a rendu sa démission le vendredi 8 février de son poste à la tête de l'Assemblée nationale ivoirienne, à l'issue d'une brève session extraordinaire qu'il avait convoquée.
Dans son discours d'une dizaine de minutes, le désormais ex-président de l'Assemblée nationale a expliqué à mots couverts, avoir démissionné en raison de son positionnement idéologique par rapport au RHDP, le nouveau parti présidentiel auquel il refuse d'adhérer.
Sommé de clarifier sa position vis-à-vis du RHDP, dont le premier congrès ordinaire s'est tenu le 26 janvier à Abidjan et sur lequel il avait déjà émis des réserves, Guillaume Soro n'avait pas pris part à ce rassemblement.
"Le président Soro Guillaume démissionne par contrainte et c'est déplorable'', a estimé Olivier Akoto, député de Daoukro (centre), village du président du PDCI Henri Konan Bédié, de qui l'ancien chef du parlement s'est beaucoup rapproché ces derniers mois.
Selon lui, les députés du PDCI "entendent suivre l'évolution des choses pour engager le combat de la démocratie en Côte d'Ivoire''
Alerte info/Connectionivoirienne.net
Rédigé par: Jupiter Ygué   le: Samedi 9 Février 2019
Le groupe parlementaire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) dénonce « une démission par contrainte » du président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro... Messieurs les parlementaires du groupe PDCI, il n'y a pas de contrainte puisque Soro dit clairement qu'il veut être en harmonie avec ses "convictions idéologiques"... On l'aura tous compris,Soro se rappelle après deux mandatures, qu'il a été un homme de gauche,un socialiste "tropical" depuis la FESCI...et qu'il s'est mis au service d'une politique libérale de droite qui quoi qu'on en dise à permis de sortir le pays de la gestion calamiteuse de la gauche fascisante du FPI... Il est donc nécessaire de clarifier le débat politique...Soro a des ambitions présidentielles, c'est légitime...mais qu'il ne vienne pas nous enfariner en citant le Président Houphouet a tout bout de champ, car Houphouet n'était pas socialiste...Il a toujours été libéral..." un libéral qui faisait du "social hardi", comme il aimait à le rappeler lui même.
Rédigé par: kokobliko   le: Samedi 9 Février 2019
SORO Guillaume doit poser des actes forts pour se faire pardonner, ce n'est pas sur le bout des lèvres qu'il doit dire pardon. 01/ faire le tour de la côte d'ivoire notamment au centre et à l'ouest pour rencontrer ses frères à qui il a fait un grand tort 02/ participer à la construction des édifices détruits sous sa rébellion pour montrer sa bonne foi 03/ Se confesser devant le peuple de la diablerie qui l'a habité de 2002 à 2019 Bref, faire son mea culpa...Et çà, je pense que SORO lui même le sait très bien!
Rédigé par: kokobliko   le: Samedi 9 Février 2019
SORO Guillaume doit poser des actes forts pour se faire pardonner, ce n'est sur le bout des lèvres qu'il doit dire pardon. 01/ faire le tour de la côte d'ivoire notamment au centre et à l'ouest pour rencontrer ses frères à qui il a fait un grand tort 02/ participer à la construction des édifices détruits sous sa rébellion pour montrer sa bonne foi 03/ il doit se confesser devant la peuple de la diablerie qui l'a habité de 2002 à 2019 Bref, faire son un mea culpa...Et çà, je pense que SORO lui même le sait!
Rédigé par: kokobliko   le: Samedi 9 Février 2019
SORO Guillaume doit poser des actes forts pour se faire pardonner, ce n'est sur le bout des lèvres qu'il doit dire pardon. 01/ faire le tour de la côte d'ivoire notamment au centre et à l'ouest pour rencontrer ses frères à qui il a fait un grand tort 02/ participer à la construction des édifices détruits sous sa rébellion pour montrer sa bonne foi 03/ il doit se confesser devant la peuple de la diablerie qui l'a habité de 2002 à 2019 Bref, faire son un mea culpa...Et çà, je pense que SORO lui même le sait!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 9 Février 2019
Le fait que cette démission ait été annoncée par avance par le PR est significatif. Le RHDP n'est qu'une organisation hégémonique, totalitaire et mafieuse et ne peut aucunement se faire passer pour partageuse et rassembleuse. La démission de Soro (qu'on ne peut pas accuser d'être étranger à l'avènement du RDR au pouvoir !) n'est qu'un signe de plus, qui ne trompera personne. IL semble que c'est la défaite de 2020 qui se prépare.
Rédigé par: Paulin-Francis TEBY   le: Samedi 9 Février 2019
LE PARDON PASSE TOUT D'ABORD PAR L'OFFRANDE, SI L'ON A ETE L'ORGANISATEUR VIVANT DES TUERIES ET CRISES EN RCI DEPUIS 2002. POUR POUVOIR JOUER LE ROLE DE DISCIPLE DE LA RECONCILIATION ET DE LA PAIX, SORO GUILLAUME DOIT OFFRIR 90% DE TOUS SES BIENS AUX VICTIMES ET AUX PARENTS DES VICTIMES DECEDEES A CAUSE DE L'ENGAGEMENT DU REBELLE SORO GUILLAUME, CAR TOUT SE PAIE SUR TERRE... LE CONSEIL D'UN FRERE!!!
Rédigé par: Paulin-Francis TEBY   le: Samedi 9 Février 2019
UN PIED DEDANS, UN PIED DEHORS... DEHORS AVEC TOUT LE CORPS