Pourquoi je voterais Ouattara et contre Bédié , Soro et Gbagbo en 2020
lebanco.net - Publié le: 01-02-2019 - Mise-à-jour le: 01-02-2019 - Auteur: Dr Famahan Samaké
Pourquoi je voterais Ouattara et contre Bédié , Soro  et Gbagbo en  2020
L'échéance 2020 est proche et chaque candidat potentiel affûte ses armes.  Mais, si je suis idéologiquement contre les changements constitutionnels permettant aux présidents africains sortants de rempiler pour une troisième fois, devant l'alternative à nous offerte, de choisir entre Bédié, Gbagbo - qui ont tous été au pouvoir, cumulant 17 ans, 6 mois et 4 jours au palais - et Soro, qui a gouverné et détruit le centre, le nord et l'ouest du pays pendant 9 ans, je voterais bien contre ces 3 mousquetaires et pour un troisième mandat pour Ouattara.
 
La mauvaise alternative Guillaume Soro
 
Présenté comme un héros par ses partisans, parfois comme le messie, qui serait un leader générationnel, Guillaume Soro me semble extrêmement surévalué.  Toute recherche scientifique repose sur une expérience sur un petit échantillon en laboratoire.  Si l'expérience est concluante, on la reprend plusieurs fois, on accroît l'échantillon, et si toutes les fois elle marche, on en dégage les lois et on les applique à une échelle plus large.  Soro avait pour laboratoire les zones CNO, 60% seulement du territoire national, selon ses propres estimations.  Pendant 9 ans, il n'y a rien construit : pas une école primaire ; pas une seule maternité ; pas un seul lycée ; même pas un dispensaire, encore moins un mètre de goudron.  En revanche, il a détruit toute l'infrastructure qui y existait auparavant : les préfectures, sous-préfectures ; les mairies ; les hôpitaux ; les brigades de gendarmerie ; les commissariats de police ; les hôtels ; les banques et les routes. Les factures de CIE-SODECI n'ont jamais été payées dans cette zone du pays en 9 ans.  Il a fait casser les agences de la BCEAO de Bouaké, Man et Korhogo.  Des centaines de milliards auraient été volés alors et recyclés au Mali et au Burkina Faso, dans des business plus légitimes, pour blanchir cet argent. Des biens privés furent saisis, utilisés, puis détruits par lui et ses chefs de guerre.  Des meurtres ignobles furent perpétrés par ses hommes, dont le colonel Dagrou Loula, 80 gendarmes à Bouaké, les danseuses d'Adjanou, vers Béoumi.  Il a fait massacrer Ibrahim Coulibaly et tous les chefs de guerre qui étaient fidèles à ce véritable chef de la rébellion.  Il a constitué une Centrale - véritable ministère des Finances - contrôlée par Moussa Dosso, et qui a levé l'impôt sur chaque véhicule privé entrant et sortant de la zone CNO pendant 9 ans ; les camions de marchandises payaient 200.000 f pour y entrer et pour en sortir ; UTB a été contrainte de lui verser 1 milliard pour son effort de guerre.  Après la réunification du pays, Soro n'a jamais présenté le moindre bilan moral et financier de sa rébellion : le magot s'est tout simplement volatilisé.  Guillaume Soro, où est donc passé le magot que tu as indûment amassé pendant les 9 ans de rébellion ?  La présidence en miniature de Soro en zones CNO fut un tel désastre que, si l'on lui confie l'ensemble du pays à gouverner, et les caisses de l'État à gérer, il ferait pire que ce qu'il a déjà fait à la BCEAO et à la Centrale.  Il appliquerait au Trésor public ce qu'il a si bien appris dans son laboratoire du nord.  Je voterais contre cet homme pour son bilan désastreux en matière de gouvernance économique, et pour son irrespect des droits humains, notamment du droit à la vie.
 
La mauvaise alternative Henri Konan Bédié
Bédié a déjà exercé la fonction de Président de la République du 7 décembre 1993 au 24 décembre 1999.  Pendant 6 ans et 17 jours, il s'est librement donné pour feuille de route, la réalisation de 12 travaux dits de l'Éléphant d'Afrique.  Mais pas une brique ne fut posée sur aucun des 12 chantiers virtuels.  Il a inventé le concept sectaire de l'ivoirité pour diviser ce pays, et il fut chassé du pouvoir, sans qu'aucun de ses concitoyens ne versât la moindre larme.  Si en exerçant le pouvoir d'État, entre l'âge de 59 ans et celui de 65, quand il était bien plus solide et potentiellement bien plus fertile, il n'a point produit le moindre fruit vermeil, je ne sais par quel miracle il porterait des fruits nouveaux, en revenant au pouvoir entre 86 et 91 ans !  Je voterais contre cet homme, et pour un troisième mandat accordé à Ouattara.
 
La mauvaise alternative Laurent Gbagbo
 
Laurent Gbagbo est acquitté par la CPI pour insuffisance de preuves.  Pourtant, il y a bien eu crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans ce pays, résultant de son refus obstiné de reconnaître sa défaite électorale en novembre 2010.  Il sera de retour et rêve de revenir au pouvoir d'État en 2020, pour compléter son mandat à plus de 15 ans.  Seulement, la dernière fois que nous lui avons accordé le pouvoir pour seulement 5 ans, il s'est accroché à son fauteuil pendant plus de 10 ans, sans organiser aucune élection pendant ce temps.  Ses députés ont eu 10 ans de mandat législatif ; ses maires aussi ont eu 10 ans de gestion communale par dérivation.  Pendant ces 10 ans, il n'a construit aucun pont, ni aucune route, ni aucune université, ni aucun lycée public nulle part en Côte d'Ivoire.  Il ne nous a laissé que quelques monuments aussi laids les uns que les autres : ils furent presque tous déracinés à sa chute, au point que son passage de 10 ans, 5 mois et 17 jours au pouvoir, ne laissa aucune trace indélébile dans cette nation.  Si on lui accorde un autre mandat de 5 ans, Gbagbo le prolongerait à encore 10 ans, pour cumuler 20 ans de règne dominé par les discours creux et oiseux, portant sur une prétendue religion de la souveraineté nationale et du panafricanisme.  Les discours idéologiques n'ont jamais développé aucun pays en ce monde, sinon Cuba le serait ; la Guinée de Sékou Touré et le Burkina Faso de Thomas Sankara auraient connu, eux aussi, le développement.  Gbagbo ne nous apporterait rien de nouveau, ni de solide, que le verbiage creux, les mobilisations de jeunes dans les rues, les autodafés de citoyens que l'on brûle vifs, de façon diurne, sous les yeux impassibles des policiers.  Je voterais contre cet homme Gbagbo, et pour un troisième mandat accordé à Ouattara.
 
L'alternative Ouattara version 3.0 est préférable au trio ci-dessus
 
Ouattara en version 3.0 est de loin une meilleure alternative que celle qui mènerait un de ces trois larrons au pouvoir d'État, pour un bis repetita.  Malgré quelques manquements, notamment au début de son magistère, où quelques hésitations ont été constatées, quelques manquements aussi, notamment au niveau des travaux de réfection des universités - ainsi que je l'ai dénoncé en son temps - le bilan global de M. Ouattara n'a d'égal que les prouesses du père Boigny.  Aucun de ses prédécesseurs ne peut revendiquer la moindre réalisation d'envergure dans ce pays, ni Bédié, ni Gbagbo, encore moins Soro.  Ouattara peut exhiber fièrement au moins 30 grandes réalisations à ce jour, après 8 ans passés au pouvoir : le pont HKB ; le pont de l'île Boulay et le pont de Yopougon-Plateau en cours de réalisation ; le pont de Jacqueville ; celui de Bouaflé, celui de Bettié ; celui de Dioulatiédougou ; celui de Gbéléban-Guinée ; les échangeurs de Riviera 2, Angré 7ème tranche ; le stade Olympique d'Ébimpé ; l'autoroute de Bassam ; celle du nord qui arrivera à Tiébissou sous peu ; le nouveau barrage de Soubré ; l'électrification de 6.000 villages de ce pays ; 12.000 pompes d'hydraulique villageoise installées dans plusieurs milliers de villages ; des milliers d'hôpitaux - CSU - dans les villages, avec un médecin généraliste au moins, en plus d'une sage-femme et d'un infirmier ; la construction de 240 collèges de proximité ; des dizaines de lycées ; des milliers d'écoles primaires ; la construction de l'université de Man ; bientôt celles de San-Pedro, de Bondoukou ; d'Abengourou et d'Odienné ; le déblocage des salaires depuis 30 ans en stagnation chronique ; le métro d'Abidjan qui est en construction, etc.  La liste n'est point exhaustive.  Ce Ouattara que vous voyons à l'ouvre, peut continuer de travailler davantage sur les 5 prochaines années, et réaliser au moins 25 à 30 autres grandes choses pour ce pays.  Voilà pourquoi, pour ce bilan à nul autre pareil, je voterais pour Ouattara version 3.0 en 2020.  Et ils seront nombreux, les ivoiriens lucides, et non obnubilés par des instincts tribaux, qui voteraient pour lui, uniquement sur la base de son bilan inattaquable.  Car ses adversaires principaux ont tous été testés, et ont tous échoué lamentablement.  Ils ne nous apporteraient rien de bon en version 2.0, qui puisse faire notre bonheur.  Ouattara version 3.0 est de loin préférable à leur version 2.0.
 
         Dr Famahan Samaké
Rédigé par: YOBO Du Grand Nord   le: Samedi 9 Février 2019
Ce texte révèle un fond qu'on ne peut nier: le Dr ADO a un bilan flatteur que l'ensemble« Ruisseau, Woudy-vantard et Rebelle» ne peut revendiquer. Que dire du doyen Bédié qui regrette des actes posés, comme s'il y avait été forcé !?! Pitoyable constat de comportement d'un Grand d'aujourd'hui ayant puisé dans la caisse de l'état, hier, pour se donner ce présent statut.Un certain opposant avait même déclamé que ADO ne serait jamais PR de son vivant, on connaît la suite. Le monsieur est parvenu au pouvoir malgré bien d'ignobles épisodes, et il a démontré sa capacité à travailler pour son peuple. Malgré tout, comme il l'a annoncé lui-même, qu'une nouvelle génération accède au sommet pour poursuivre les chantiers amorcés, nul n'étant irremplaçable. Son bilan parlera pour lui, n'en déplaise aux démunis de tous ordres huant "on ne mange pas goudron, ponts, .." Quand la petitesse d'esprit accable le Black..... Grand merci ADO !!!
Rédigé par: Tuo   le: Dimanche 3 Février 2019
Tous ceux qui disent que le vote est personnel je dis oui c'est vrai mais ce n'est pas pour autant qu'il est interdit de dire à qui on veut pour qui on va voter. P
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 2 Février 2019
La mauvaise alternative Alassane Ouattara. Il faut en parler aussi ! Ouattara est disqualifié d'emblée, d'une part d'un point de vue strictement constitutionnel, il ne peut pas être candidat sans que cela crée des troubles importants (comme on l'a vu dans d'autres pays d'Afrique en pareilles circonstances de tripatouillage constitutionnel). D'autre part il a failli dans la réconciliation et l'union des ivoiriens en négligeant d'aplanir les dispositions confligènes de la Constitution en en instituant un système d'oligarchie visant à phagocyter toutes les tendances politiques dans un "RHDP unifié". Il a généralisé dans son entourage l'affairisme et les conflits d'intérêt, suscitant ainsi l'émergence de "multinationales" douteuses par des gens notoirement incompétents dont le seul mérite est d'être copains du Prince ou de la Princesse. Il a multiplié les investissements onéreux et douteux au service d'une croissance non inclusive et transformé le pays (PPTE) en pays très très très très endetté. Il a décrété une "émergence" qui ne viendra jamais. Il a complètement bloqué le développement de la société civile et du secteur associatif en gelant l'attribution des agréments. Il n'est pas capable d'avoir un horizon au-delà de 2020. Bref, en résumé, Bédié est mauvais, Gbagbo est mauvais, mais ADO est encore pire.
Rédigé par: Naby   le: Samedi 2 Février 2019
Mauvaise foi !!! Aujourd'hui pendant 9 ans Soro a détruit... Ah oui le RDR n était pas partie prenante... C'est vrai les mauvais sont ceux qui font ce que pensent les bons.
Rédigé par: LE GRAND ZAPATA   le: Samedi 2 Février 2019
SUREMENT LE MANDAT DE TROP : La politique a certainement ses raisons que la raison elle-même ignore. Et aussi, il y a trop d'enjeux inavoués généralement « PERSONNELS » c'est-à-dire égoïstes qui amènent les uns et les autres à refuser de scrupuleusement respecter lès règles de L'ALTERNANCE = CHANGEMENT qui signifie leur indiscutable et irrévocable départ du pouvoir. NUL n'est indispensable et irremplaçable dans un pays. Et LE PRADO ne doit jamais l'oublier quoiqu'il ait fait de positif pendant 10 ANS de gouvernance et que nous saluons à sa juste valeur. Nous lui demandons seulement de respecter à la lettre les règles du jeu et de s'en aller très loin de la présidence ivoirienne dans l'après OCTOBRE 2020. Ses nombreux laudateurs et autres zélateurs vont le pousser à la faute et l'abandonneront au moment venu pour aller ensuite s'accoquiner avec LE NOUVEL HOMME FORT qu'ils ne manqueront pas de louer aussi. On est vraiment fatigué de « LA VIEILLE CLASSE POLITIQUE IVOIRIENNE » et le moment est enfin venu pour elle de passer courageusement et patriotiquement le flambeau à LA NOUVELLE GÉNÉRATION à laquelle fait partie intégrante SORO KIGBAFORI GUILLAUME = GKS qu'on le veuille ou non. C'est démocratiquement et donc librement que LE VAILLANT PEUPLE IVOIRIEN va se choisir SON FUTUR PRÉSIDENT. Et nous espérons de tout cour que cela se fera dans la transparence. PAIX ! PAIX !! PAIX !!! PAIX !!!! .. L'ALASSANISTE-SOROÏSTE, LE GRAND ZAPATA !!!!
Rédigé par: LE GRAND ZAPATA   le: Samedi 2 Février 2019
HOMMAGE ET GLOIRE AU PRÉSIDENT ALASSANE DRAMANE OUATTARA = LE PRADO : LE PRADO est un grand homme d'état que nous n'oublierons jamais. Cependant, en OCTOBRE 2020, il faut obligatoirement l'émergence D'UNE NOUVELLE GÉNÉRATION. En partant dignement, LE PRADO va rendre un très grand service au VAILLANT PEUPLE IVOIRIEN qui lui en sera éternellement reconnaissant !.......L'ALASSANISTE-SOROÏSTE, LE GRAND ZAPATA !!!!
Rédigé par: Ngore Bi   le: Vendredi 1 Février 2019
Merci Dr. Samake pour cet article plein de bon sens. Ce qui fait le malheur de l'Afrique, c'est le fait que beaucoup de gens votent avec leur ethnie, et pas avec la raison pratique qui veut qu'on juge le bilan d'un homme politique avant de voter pour lui. Si on compare le Bilan de Bedie et celui de Gbagbo (tous les 2 compris) a celui de Ouattara, il n'y a pas de commune mesure entre Ouattara et les 2 larons que j'ai mentionnes (Bedie-Gbagbo). C'est tout le sens de l'article de Dr. Samake. Ouattara est un grand chef d'Etat. Comme Houphouet, c'est un batisseur. Mais les partisans irreductibles de Bedie et de Gbagbo ne l'admettront jamais. Car ils ne sont pas animes par la raison pratique, mais la haine tribale qui brouille leurs vues. Je remercie Dr. Samake d'etre revenu sur la scene de l'opinion politique pour nous eclairer avec son esprit critique. Comme il l'a fait pendant la crise post-electorale. Je souhaite vivement que Monsieur David Kambire continuent lui aussi de nous gratifier de ses articles d'opinion qui ont enrichi le debat politique de la periode postelecthorale. L'artice du Dr. Samake m'a fait penser a un article recent de Monsieur David Kambire sur Bedie et les grandes realisations d'Ado. Relire a ce sujet sur LeBanco.net "Le ressentiment est un poison dote d'un pouvoir de destruction (massive)". L'artilce de Dr. Samake est dense. Je voterais aussi pour Ado. Les votes sont personnels, mais ils doivent etre inspires par le bilan des candidats aux presidentielles. Or le bilan de Gbagbo = NUL. Bilan de Bedie = Nul. Les seules choses qui vont leur servir de fond de commerce pour battre campagne ce seront la propagande verbeuse et la haine ethnique. Bedie a deja commence. Et il y aura des idiots (les enfants de la haine pour gober leurs salades. Tristes Tropiques. Mais je ne doute pas qu'Ado va encore gagner, grace a son bilan. La constitution lui donne le droit de se presenter pour un premier mandat sous la 5 eme Republique.
Rédigé par: Koffi Maurice   le: Vendredi 1 Février 2019
Au bilan inattaquable, Dr, il faut ajouter le rattrapage inattaquable, la corruption inattaquable, le viol inattaquable de l'ordonnancement juridique du pays, l'accaparement inattaquable de tous les marchés de l'Etat, l'endettement inattaquable pour des infrastructures inutiles et bio-dégradables mais enrichissantes, la multiplication inattaquable d'institutions budgétivores et totalement inutiles...Dois-je aussi ajouter Dr, le mépris inattaquable du social, le mensonge inattaquable d'Etat...et on peut multiplier à l'infini Dr, des raisons inattaquables de mieux regarder les réalisations en trompe l'oil. En définitive, le meilleur et inattaquable vote est de changer de paradigme Dr.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Vendredi 1 Février 2019
On s'en fout pas mal de savoir pour qui tu voteras. Tu es libre de voter pour qui tu veux
Rédigé par: Fognon.   le: Vendredi 1 Février 2019
@ Ivoiro-Usa. Tu devrais etre le plus eclaire de nous tous mais force est de reconnaitre que les tenebres qui t 'enveloppent sont plus epaissent que le choir du coco. Tu parles de quelle constitution, toi? Tu vis et regis sur quelle constitution? Tu sais pas de quoi Tu parles. Tu es en retard d'une republique. Met-toi a jour, constitutionellement. A+
Rédigé par: Bonébo   le: Vendredi 1 Février 2019
Au moins le régime Ado nous a prouvé qu'on peut assurer la sécurité des ivoiriens sans avoir besoin de barrages FDS à tous les 300 mètres, qu'on peut être Président sans avoir à envahir les médias et trouver plaisir à s'écouter seul sur les antennes. Et puis, et puis le pays est devenu plus fréquentable. Pour tout ça, comme l'ont déjà dit certains rois et chefs, Ado mérite bien un troisième mandat. Les mêmes raisons qui ont amené Bédié à être pour Ado en 2015 sont toujours valables. Et puis et puis Ado permet aux partis de se réaliser. Il a permet au Pdci de se refaire, là où gbagbo avait réussi à le déchiqueter (le pdci). Vite la finale Bédié/Ado... pour qu'on en finisse!
Rédigé par: Assita   le: Vendredi 1 Février 2019
L'état est une continuité. ALLASSANE à prêter serment avec les textes de l'ancienne constitution et continue de nous gouverner. La nouvelle constitution n'est pas venue avec son nouveau président. Si le président veut briguer un nouveau (3e )mandat je crois qui est hors jeu et le peuple n'aurait autre choix que de sifflet la faute.
Rédigé par: Dje Bi   le: Vendredi 1 Février 2019
Je pense que ces trois doivent faire leur droit à la retraite. On les a vu. Effectivement Mr Samake, si on doit choisir entre ces trois mousquetaires, ADO part largement favori malgré son échec sur le côté social et surtout sa politique de rattrapage ethnic. Je disais hier à un ami que si l'opposition s'amuse, le RHDP va passer en 2020. Il faut un candidat "nouveau sang" et un projet solide. Apres les emotions, a l'heure du choix, si les ivoiriens lucides doivent choisir entre les trois, ADO part favori. Je valide donc ton analyse.
Rédigé par: Ivoiro-usa   le: Vendredi 1 Février 2019
Dr Famahan Samake ou Sibibe..... Tu es libre de voté ton choix. La loi fondamentale de notre pays (La constitution ne l'admets pas . Si avec ton titre de docteur tu n'arrive à lire et comprendre cette constitution confie toi au griot pour + de détail car ton nom en dit tout.
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 1 Février 2019
Le vote est une question d'opinion personnelle. Chacun est libre de voter pour qui il veut et en qui il se reconnaît. A la limite on s'en fou de savoir pour qui l'auteur de ce pamphlet vote. Le vote est secret (et personnel) dans une démocratie.