Pour la CENCO, les résultats de la présidentielle publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par ses observateurs
Radiookapi - Publié le: 10-01-2019 - Mise-à-jour le: 10-01-2019 - Auteur: Radiookapi
Pour la CENCO, les résultats de la présidentielle publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par ses observateurs
« Nous prenons acte de la publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle qui, pour la première fois dans l'histoire récente de notre pays, ouvre la voie à l'alternance au sommet de l'Etat. Cependant, de l'analyse des éléments observés par cette mission, nous constatons que les résultats de l'élection présidentielle tels que publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par notre mission d'observation à partir des bureaux de vote et de dépouillement », ont déclaré les évêques et archevêques membres de la CENCO ce jeudi 10 janvier.
Au lendemain de cette publication, la CENCO exhorte tout le monde à faire preuve de maturité civique et surtout à éviter tout recours à la violence.
 En cas d'une éventuelle contestation de ces résultats provisoires par une partie, l'institution catholique recommande l'usage des moyens de droit conformément à la Constitution et à la loi électorale.
La CENCO rappelle que pour bien accomplir sa mission, sa mission d'observation a déployé plus de 40 000 observateurs dans tous les centres de vote du pays et s'est dotée d'un Call Center composé de 408 agents qui étaient en interaction avec ses observateurs à court et à long terme.
Les données collectées ont été analysées par une équipe d'experts pluridisciplinaires.
La CENCO a décidé de s'exprimer sur l'étape actuelle du processus électoral, dans les limites de sa mission d'observation électorale et dans le respect de la légalité.
Selon des chiffres provisoires publiés jeudi, Felix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 12 Janvier 2019
"KISSI" pour ta gouverne, le pluriel des verbes se fait avec "nt" et non "s" à la fin...
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 11 Janvier 2019
"KISSI" tu n'as pas compris : les prêtres s'occupent des élus de Dieu.
Rédigé par: KISSI   le: Vendredi 11 Janvier 2019
Depuis quand les prêtres se mêles des élection qui n'ont rien à avoir avec le rôle de l'église qui les réservés, à en croire, je me demande si ce n'est pas ces prêtres qui contribues à la ruine de l'Afrique.
Rédigé par: papus   le: Vendredi 11 Janvier 2019
Kabila en fin stratege,a roule tout le monde dans la farine y compris les hommes de DIEU,cependant il faut accepter cette alternance qui n'etait pas gagnee d'avance. Les europeens nous enseignent la democratie,mais ils gagneraien aussi a venir prendre des cours d'intrigues democratiques en Afrique.