Rivo Rakotovao '' Nous devons percevoir les élections comme une solution, et non une source de nouvelle crise"
madagascar-tribune. - Publié le: 08-01-2019 - Mise-à-jour le: 08-01-2019 - Auteur: Arena R.
Rivo Rakotovao '' Nous devons percevoir les élections comme une solution, et non une source de nouvelle crise
Sans surprise, la plupart des discours tenus au palais d'Iavoloha, lors de la présentation de voeux  du président par intérim, Rivo Rakotovao a tourné autour de l'élection présidentielle. A la veille de proclamation des résultats officiels du second tour, le chef de l'État par intérim a notamment salué le futur président « réconciliateur et soucieux du bien commun ».
« Nous devons percevoir les élections comme une solution, et non une source de nouvelle crise, je reste confiant en ce nouvel élan qui s'annonce dans notre pays, en vue de relever tous les défis, destinés à honorer l'aspiration du peuple malgache à des lendemains plus cléments » a affirmé l'ancien président du parti HVM de Hery Rajaonarimpampianina. Il a néanmoins soutenu que l'élection doit exprimer la vérité quant aux aspirations profondes de la population.
Le président de l'Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy, quant à lui a exhorté le peuple à accepter le verdict des urnes, toujours dans le calme. « Les élections sont gages de la stabilité d'un État, le socle de son développement. Le peuple a soif de changement impactant directement sur sa qualité de vie » a-t-il ajouté. Ce chef d'institution candidat malheureux au premier tour de l'élection présidentielle n'a pas pourtant pas manqué d'apporter ses recommandations à l'endroit des autorités compétentes pour améliorer les lois électorales et prévenir les défaillances constatées lors des deux scrutins.
Le discours du Premier ministre, Christian Ntsay, absent suite à un malaise, a été lu par le ministre de la Défense, Beni Xavier Rasolofonirina. Ce dernier a dressé un bilan des six derniers mois de Christian Ntsay à son poste. Selon le Chef du gouvernement, son staff et les autres institutions ont pleinement collaboré avec la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) lors des ses élections. Les lois électorales ont été respectées ainsi que la neutralité de l'administration a-t-il affirmé. Il a également tenu à remercier les partenaires internationaux, à travers le Groupe de Dialogue Stratégique, qui ont travaillé de concert avec le Gouvernement pour financer les élections.
Mananjara Andriambololona, président du sénat par intérim a martelé que 2019 serait une année décisive pour Madagascar, placée sous le signe du changement et du progrès. Une marche en avant, qui, toujours selon lui, doit être appréhendée avec prudence et détermination. Mais il s'est particulièrement adresser aux membres de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), pour les encourager dans la réalisation de la lourde tâche qui leur est confiée, ce à la veille de la publication des résultats officiels de l'élection présidentielle.
Le représentant des corps diplomatiques, l'ambassadeur des Comores, a lancé pour sa part que « la communauté internationale a félicité le peuple malgache qui a démontré aux yeux du monde un exemple d'attachement à la démocratie, ainsi que toutes les parties prenantes au processus électoral, pour des élections transparentes, et inclusives ». Il a reconnu que le peuple malgache est un peuple pacifique. « Que Dieu protège ce pays », a t-il lancé.