2éme Edition du programme « Graines de l'avenir »
Le Ministre Claude Isaac DE : « Former les jeunes est le meilleur investissement..... »
Ministere - Publié le: 28-12-2018 - Mise-à-jour le: 28-12-2018 - Auteur: Ministere
Le Ministre Claude Isaac DE : « Former les jeunes est le meilleur investissement..... »
Le Ministre de l'Economie Numérique et de la Poste, M. Claude Isaac DE a présidé, ce jeudi 27 Décembre 2018, à l'Auditorium de la Primature,  la cérémonie conjointe de clôture du programme « Graines de l'Avenir Edition 2018 » et de lancement du programme « Huawei ICT Academy » Côte d'Ivoire.
Intervenant à cette occasion, le Ministre Claude Isaac DE, au nom du Gouvernement ivoirien, a traduit ses « chaleureux remerciements » à l'Ambassadeur de la Chine, SEM Tang Weibin, pour son « action  permanente, dynamique et inlassable » pour le renforcement  de la coopération entre les deux pays notamment lorsqu'elle s'inscrit dans la formation et le développement des compétences de notre jeunesse. « Former les jeunes est le meilleur investissement qu'un pays puisse faire, surtout dans le secteur du Numérique dont les enjeux futurs et actuels commandent d'avoir une expertise locale », a-t-il déclaré. C'est pourquoi, a-t-il poursuivi, son département ministériel a accueilli avec un grand intérêt le projet « Graines de l'avenir » porté par Huawei Technologies en collaboration avec l'ESATIC pour la formation d'étudiants spécialisés dans les Télécommunications/TIC. « (.) Ce projet de formation certifiante vient dynamiser le dispositif de renforcement des capacités de nos ressources humaines en TIC", a renchéri le Ministre Claude Isaac DE. Et d'ajouter : «  Le Gouvernement mettra en ouvre tous les moyens pour le développement harmonieux du capital humain de notre pays. L'ambition que je porte est d'accélérer la transformation numérique afin de faire de la Côte d'Ivoire un exemple sur le continent africain ». Aussi, a-t-il exhorté les jeunes à saisir cette opportunité de formation qui leur a été offerte et surout à demeurer des modeles aussi bien pour leurs familles respectives que dans leur vie professionnelle.
Notons que ce programme consiste en la selection de jeunes étudiants ivoiriens, de les former aux technologies de pointe de Huawei technologies. Il vise à former 200 étudiants par an et offre 10 bourses d'étude en Chine après une série de tests de sélection à la fin du processus.
 
 
 
 
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 31 Décembre 2018
Il faudrait commencer par former les ministres, ça serait certainement un bon investissement pour le pays !
Rédigé par: Nourreddine Salah   le: Samedi 29 Décembre 2018
Nos ministres de l'économie numériques devraient se préoccuper (surtout) de rendre internet plus performant et moins cher en Côte d'Ivoire tout en améliorant l'accessibilité d'internet partout sur le territoire ivoirien. Dans les pays émergents, internet marche bien, est abordable en terme de prix et en plus, internet est rapide. En CI, on souffre des frasques d'Orange qui a le monopole. C'est cela priorité pour que l'économie ivoirienne soit plus compétitive. En effet, internet qui ne marcher pas et qui est 05 fois, voire 06 fois plus cher en CI par rapport au Ghana, au Maroc, au Kenya, en Afrique du Sud...est un frein important à la compétitivité de l'économie ivoirienne!
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 29 Décembre 2018
Il s'agit d'inculquer aux jeunes la manière de vendre du matériel chinois.
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Vendredi 28 Décembre 2018
Monsieur le Ministre: Internet ne marche pas bien en Côte d'Ivoire et il ne se passe pas de jours sans qu'on ne déplore une panne sur le réseau Orange qui affecte les distributeurs de billets de banque, les paiements électroniques avec les cartes bancaires. Et quand internet marche, le réseau est lent. Avec ce quasi-monopole d'Orange, internet en Côte d'Ivoire n'est pas digne d'un pays qui se veut "émergent". Au Kenya, au Maroc, en Afrique du Sud, en Malaisie, à Singapour. internet marche bien et vite (les connections sont rapides). En CI, on nous dit toujours que les réseaux internet sont saturés. Même pour passer un appel téléphonique, on entend souvent une voix (de répondeur) nous dire que le réseau ne passe pas. et c'est pour cela que les gens en CI ont toujours au moins deux numéros de téléphone ou trois pour en avoir un de chacun des réseaux téléphonique, par précaution.