Que fête-t-on à Noël ?
catholique.fr - Publié le: 22-12-2018 - Mise-à-jour le: 23-12-2018 - Auteur: Père Maurice Allaire
Que fête-t-on à Noël ?

 

Les rues s'illuminent, se parent d'étoiles et de guirlandes. On parle cadeaux, bûches et sapins. Pas de doute, la fête de Noël approche ! Qu'est-ce qui en est à l'origine ? Que veut dire la naissance du Christ, pour nous aujourd'hui ?
On entend dire parfois : « Noël, c'est un rêve, c'est magnifique ! ». Il est vrai que pour beaucoup de gens, Noël, y compris chez les non-chrétiens, est une fête importante qui touche la famille, les enfants notamment qui sont comblés de cadeaux ce soir-là.
Noël, une fête pour tous
Noël, c'est le sapin illuminé dans nos maisons, dans nos villages, dans nos villes, sur les places publiques. Noël, c'est la période où les magasins sont devenus, plus que d'habitude, les « temples de la consommation». Le soir, le repas traditionnel du « réveillon » est un moment important de convivialité, de remise et d'échanges de cadeaux, aux enfants en priorité, mais aussi aux adultes qui veulent se faire plaisir. Noël revêt aussi cet aspect d'intimité, de proximité. C'est essentiellement le noyau familial : parents et enfants, qui se trouvent réunis autour de la table, du sapin illuminé et aussi souvent de la crèche. Noël invite, presque naturellement, au respect, à quelque chose de sacré, même pour les non-chrétiens. On entend dire parfois : «Noël, pour nous, c'est sacré». Le mot «sacré» signifique dans l'expression «important». Toute cette représentation festive de Noël a sa valeur en elle-même.
Noël, au-delà des cadeaux
Cependant, le sens ultime de la fête de Noël ne réside pas seulement dans les cadeaux ou la consommation, ou même la famille. Pour le chrétien, Noël n'a pas seulement un aspect de rêve ou de magie. Noël est une réalité historique, humaine et spirituelle. Jésus est situé dans une histoire. Il a vécu dans un petit pays, appelé la Palestine, occupé à cette époque par les Romains. Au moment où Jésus est né, des bergers qui étaient là dans les environs de ce petit village appelé Bethléem entendent un ange qui leur dit : « Soyez sans crainte, voici que je vous annonce une grande joie qui sera celle de tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David. Vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. » Et soudain, une troupe nombreuse de l'armée céleste louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. »
Jésus, notre cadeau de Noël
Oui, en effet, cette nuit-là, le monde entier a reçu un cadeau : Dieu a envoyé son fils dans le monde comme un cadeau fait à l'humanité. Ce cadeau, nous pouvons en vivre tous les jours si nous acceptons le message de l'Evangile, si nous acceptons de croire en ce Jésus de Noël qui donne sens à notre vie. Une bible, éditée il y a de nombreuses années, porte sur sa couverture cette très belle phrase : « La bible est un trésor ». C'est une chance de posséder un trésor qui contient un appel à l'amour, à la Paix, à la Joie, à l'Espérance. C'est le message de Noël, c'est le message de l'Evangile qui nourrit la vie des chrétiens.
Père Maurice Allaire\
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 23 Décembre 2018
Mon impression c'est qu'à Noël on fête surtout la société de consommation, le luxe, la débauche, le gaspillage et le mépris de l'environnement.
Rédigé par: Yousoufou Ibn Tounes   le: Samedi 22 Décembre 2018
Noël et les musulmans (suite): A Noël on fête l'anniversaire de Jésus-Christ. Les chrétiens croient que le jour de Noël (qu'importe la date exacte!) Dieu s'est manifesté par sa Parole (on dit aussi son Verbe) prenant une forme humaine. Ce Verbe de Dieu est celui qui permit la création: "Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut." (La Bible, Genèse 1.2) "Dieu après avoir parlé à de nombreuses reprises aux hommes par l'intermédiaire des prophètes s'est manifesté dans le Fils" (La Bible, Hébreux 1) Quand les chrétiens utilisent le terme "Fils de Dieu", ils ne supposent en aucun cas que Dieu aurait eu des relations sexuelles avec une femme (ce serait un horrible blasphème!), pour eux ce terme à une portée spirituelle: Le terme de "fils de Dieu" fait allusion à la ressemblance de Jésus pour son "Père": Il est comme lui bon et juste, et entièrement sans péchés. Mohamed fait aussi allusion à Jésus préservé du péché originel: Abou-Horaïra a dit: "le Prophète a dit: le Diable frappe de son doigt dans le ventre de tous les fils d'Adam, au moment où ils naissent; il n'y a eu d'exception que pour Jésus fils de Marie... le Diable ne frappa que le placenta". Hadith 59.11 (Point 18) Une image qui permet de comprendre l'immensité de la signification de Noël: Si une fourmilière risque d'être inondée, il est inutile de se poster là et d'avertir les fourmis! Pour être compris, il nous faudrait être une fourmi! Pour Dieu nous sommes à l'échelle de fourmis, lui est le plus grand, il est au dessus de nos capacités de le comprendre (Allahou akbar) Mais louange à lui, il est aussi le miséricordieux, c'est pourquoi il a pu ainsi s'abaisser jusqu'à nous humains pour nous sauver de la perdition. J'espère que cette présentation vous sera utile pour une meilleure compréhension et cohabitation entre les deux religions (mais un seul Dieu!). u sens charnel du terme ("walid") mais au sens spirituel ("ibn").
Rédigé par: Yousoufou Ibn Tounes   le: Samedi 22 Décembre 2018
Noël et les musulmans: A Noël on fête l'anniversaire de Jésus-Christ. Cet anniversaire est célébré dans certains pays arabes sous le nom de "Aïd al mouloud" (fête de la naissance). La date exacte de la naissance de Jésus-Christ n'étant pas connue, il a été décidé de fêter cet évènement à la date du 25 décembre. La date choisie est celle du solstice d'hiver = ancienne fête de la lumière = moment de l'année où les jours commencent à grandir. Symboliquement cela nous parle de la lumière venant éclairer le monde. Les croyants musulmans partagent avec les chrétiens des raisons de se réjouir de la venue de Jésus dans le monde. Le coran enseigne que: Le musulman doit lire la Bible: "L'évangile est lumière et direction sur les pas des croyants." (Coran sourate 5.46) Jésus est né miraculeusement, sans l'intervention d'un père humain: "Seigneur, répondit Marie, comment aurai-je un fils? Aucun homme ne m'a approchée. C'est ainsi, reprit l'ange que Dieu créé ce qu'il veut... Il lui enseignera le Livre et la sagesse, la Torah, et l'Evangile." (Coran 3.45-46) Jésus est la parole de Dieu (kalimatou Allah) venue prendre une forme humaine: "Les anges dirent à Marie: Dieu t'annonce son Verbe. Il se nommera le Messie, Jésus fils de Marie, honoré dans ce monde et dans l'autre... " (Coran 3.47-48) Jésus a du mourir et ressusciter: (cependant, d'autres passages du Coran semblent diverger sur ce thème) "Dieu dit à Jésus: je te ferai subir la mort et je t'élèverai à moi; je te délivrerai des infidèles, et j'élèverai ceux qui t'ont suivi au-dessus de ceux qui ne croient pas, jusqu'au jour de la résurrection..." (Coran 3.55) Jésus doit revenir régner sur terre: D'après Abou-Horaïra (1), le Prophète a dit: "l'heure dernière ne viendra pas tant que le fils de Marie ne sera pas descendu parmi vous en qualité d'arbitre équitable, il brisera la croix, il mettra à mort le porc, il supprimera le tribut (2). Alors l'argent sera si abondant que personne ne voudra plus l'accepter". (Hadith 46.