Gbagbo se tire une balle dans l'autre pied.
Said Penda - Publié le: 22-12-2018 - Mise-à-jour le: 22-12-2018 - Auteur: Said Penda
Gbagbo se tire une balle dans l'autre pied.
J'ai fini de lire le 2e livre « écrit » par laurent gbagbo et son ami journaliste français. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'est tiré une balle dans le 2e pied. En effet, il s'était déjà tiré une balle dans le 1er pied quand il avait, dans le 1er livre, confessé avoir financé à coup de milliards de CFA la campagne de Chirac. Incroyable geste de perpétuation de la Françafrique, que le manipulateur affirmait dans ses discours devant ses partisans combattre. Dans ce 2e livre, il s'est donc amputé le 2e pied qu'il lui restait, en affirmant que Ouattara n'était même pas qualifié pour le 2e tour de la présidentielle de 2010. Il a, écrit-il, insisté par personne interposée auprès d'Henry Konan Bédié pour lui demander de faire des recours afin de réclamer cette 2e place. Questions : 
1-Pourquoi gbagbo a accepté de participer au 2e tour de la présidentielle avec un candidat illégal et comment se fait-il que le Conseil Constitutionnel qui lui était entièrement acquis a validé la supposée forfaiture de Ouattara ? 
2-Comment la commission électorale s'est arrangée pour éliminer ainsi injustement Bédié alors que cette institution était présidée par un cadre du parti de Bédié ? 
Non, tout cela est bien ridicule et il faudrait être le dernier des imbéciles pro-gbagbo pour croire encore à ses balivernes. Il se ridiculise et discrédite ceux qui ont réellement cru en lui et le soutiennent. Je discutais hier avec un fanatique de la gbagbosphère désabusé... : « Il devrait se taire car plus il parle, plus il dit des choses qui le desservent et nous affaibli. Je crois que la prison lui a fait perdre la tête » a affirmé déçu ce vieil ami du moment où j'avais de la fascination pour notre camarade de la Gauche, qui s'est révélé à nous en monstre une fois au pouvoir. 
Au-delà des passages sur les « intrigues » du microcosme politique ivoirien, j'ai surtout été frappé par le caractère profondément anti-panafricain des propos de gbagbo. Il revient tout le temps sur ces « étrangers » parlant des Africains vivant en Côte d'Ivoire. J'espérais qu'il avait fini par se cultiver un peu en prison et qu'il aurait fini par comprendre que le panafricanisme, mais aussi l'anticolonialisme dont il se réclame, c'est avant tout le refus de se reconnaître dans les frontières qui nous ont été imposées par le colon. Seigneur, la condescendance avec laquelle il parle de ces « étrangers» africains, c'est vraiment tout sauf des propos d'un panafricaniste. Si je n'avais pas su que le livre avait été écrit par gbagbo, j'aurais cru qu'il s'agissait des propos de la raciste-xénophobe Marine Le Pen. Sur le panafricanisme aussi, gbagbo s'est moqué de ceux qui le croyaient pro-Afrique. Il ne peut désormais mentir qu'à ceux des imbéciles qui ont accepté de vivre dans l'obscurité d'un fanatisme forcément "imbécilisant".
 
Rédigé par: Fognon.   le: Jeudi 27 Décembre 2018
Eh bien encore, voila ton delire. Gbagbo, himself, a combattu personne dans sa vie politique et de ce fait n'a jamais ete vendu! C'est ce que tu nous dit?? Betement, nous devons suivre sa phylosophie et le supporter dans sa quete. Lisant cela de ton post, Je suis convaincu que Tu etais une goute de sperme quand tout prenait place dans ce pays. Combien a ete deverse pour t'avoir comme adherant,sympathisant, lobbyiste de ce cote-la? A+
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Lundi 24 Décembre 2018
Le problème est que tous ces analystes ne sont pas conscients de leur propre provincialisme. Ils auraient voulu que Gbagbo fasse des affirmations basés sur des calculs politiciens. Et les faibles d'esprits les suivent. Ils ne regardent que les pions du puzzle alors qu'il faut considérer le puzzle. C'est malheureux de voir qu'il existe de nos jours des descendants d'esclaves concentrer leurs efforts à démontrer les faiblesses de Gbagbo qui n'est mortel.Gbagbo peut avoir de bonnes idées que peut réaliser tout autre Africain. Mais tout Africain qui résume son combat à combattre Gbagbo n'est qu'un vendu.Et malheureusement ils sont légion. Ils se contentent des miettes sans comprendre que l'occupant se frottent les mains.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 23 Décembre 2018
"Beugré Julien", tu écris "GBAGBO nous a menti", mais connais-tu un seul homme politique qui ne ment pas comme il respire ?
Rédigé par: Beugré Julien   le: Dimanche 23 Décembre 2018
GBAGBO nous a menti. Pourquoi accepter de compétir avec un tricheur même s'il s'appelle Watra?
Rédigé par: Said Penda   le: Dimanche 23 Décembre 2018
Non, tout cela est bien ridicule et il faudrait être le dernier des imbéciles pro-gbagbo pour croire encore à ses balivernes.
Rédigé par: Said Penda   le: Dimanche 23 Décembre 2018
1-Pourquoi gbagbo a accepté de participer au 2e tour de la présidentielle avec un candidat illégal et comment se fait-il que le Conseil Constitutionnel qui lui était entièrement acquis a validé la supposée forfaiture de Ouattara ?
Rédigé par: Said Penda   le: Dimanche 23 Décembre 2018
2-Comment la commission électorale s'est arrangée pour éliminer ainsi injustement Bédié alors que cette institution était présidée par un cadre du parti de Bédié ?
Rédigé par: papus   le: Samedi 22 Décembre 2018
Said Penda n'a rien compris de la francafrique,tu peux critiquer le systeme du dehors mais des que tu rentres a l'interieur tu as le choix entre la sauvegarde ton fauteuil presidentiel ou t'a mise a l'ecart. Bedie,qui avait intente une action devant le CC pour s'etre fait amputer de 500 mille voix a ete contraint selon ses propres termes par des DECIDEURS EXTERIEURS a retirer cette plainte. Qui sont ces DECIDEURS EXTERIEURS? Tous ces PR trentenaires d'Afrique francophone doivent leur longevite au pouvoir a la puissance tutelaire qu est la France. Pour finir je prends l'exemple du drame Gabonnais actuel ou une vacance du pouvoir est constate medicalement depuis 2 mois et qu'on refuse selon la constitution de remettre le pouvoir au PR du SENAT afin d'organiser de nouvelles elections, sous le regard coupable de la FRANCE qui protege ses interets a travers le fauteuil du Petit-Bongo
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 22 Décembre 2018
ON dirait que vous le connaissez pas celui qui se présente comme l'auteur de ces "ouvrages". En fait ces deux bouquins ne sont que des tas de mensonges et de farine.