ONU: Alassane Ouattara appelle le monde à une ''attention soutenue aux questions africaines''
Frat mat - Publié le: 05-12-2018 - Mise-à-jour le: 05-12-2018 - Auteur: Edouard Koudou
ONU: Alassane Ouattara appelle le monde à une ''attention soutenue aux questions africaines''
Dans le cadre du débat présidentiel de haut niveau du Conseil de sécurité de l'Onu, le Président Alassane Ouattara dont le pays préside les travaux, s'est adressé au monde ce mercredi 5 décembre 2018.
Le Chef de l'État ivoirien a appelé les pays à avoir « une attention soutenue aux questions africaines ». C'est-à-dire un « engagement total » de chacun des membres du Conseil de sécurité à « répondre favorable aux initiatives de paix » sur le continent africain. Il a fait allusion aux pays du Sahel qui connaissent des attaques terroristes sans précédent. La situation dans ces pays est préoccupante. C'est pourquoi il a également lancé un appel pour un « financement adéquat » au G5 Sahel. Car, dit-il, la sécurité et la paix dans un pays qui sort de crise comme la Côte d'Ivoire demeure tributaire de la stabilité des pays environnants.

Dans son adresse, il dit sa reconnaissance à l'ensemble des nations ainsi qu'à l'Onu qui ont ouvré au maintien de la paix en Côte d'Ivoire pendant la décennie de crise qu'a connue son pays. La Côte d'Ivoire a bénéficié « d'une cinquantaine de résolutions » durant cette période. Et lors de l'élection présidentielle de 2010, la Côte d'Ivoire a obtenu la « certification » des Nations unies.

Alassane Ouattara a rappelé dans sa déclaration toutes les initiatives de sortie de crise entreprises par le gouvernement ivoirien. Le désarmement, la réinsertion des ex-combattants, les programmes de développement (Pnd: Programme national de développement) qui ont abouti à la création d'emplois, les indemnisations des victimes, le processus de réconciliation, des décisions historiques qui ont notamment consisté à la prise d'une ordonnance d'amnistie pour la libération de plus de 800 détenus de la crise post-électorale, etc.

Il faut indiquer que le débat est placé sous le thème: « La reconstruction post-conflit, pilier de la consolidation et de la pérennisation de la paix, facteur de stabilité et de sécurité ».

Edouard Koudou
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Jeudi 6 Décembre 2018
"La reconstruction post-conflit" c'est l'art et la manière de reconstituer sous le manteau un système de parti unique qui ne dit pas son nom après une crise post-électorale due à un multipartisme exacerbé ?
Rédigé par: Ami   le: Jeudi 6 Décembre 2018
Bonne initiative. Que nous commençons aussi à éviter les conflits. les cumules de postes et créer l'insécurité. Les autres savent aussi tout de nous