Ilhan Omar, première femme d'origine somalienne et musulmane élue dans le Minnesota
bfmtv. - Publié le: 07-11-2018 - Mise-à-jour le: 07-11-2018 - Auteur: Mélanie Longuet
Ilhan Omar, première femme d'origine somalienne et musulmane élue dans le Minnesota
D'autres scrutins se déroulaient en marge de l'élection présidentielle américaine. La chambre des représentants, à majorité républicaine, accueillera, pour la première fois, une femme musulmane d'origine somalienne. 
L'arrivée du populisme à la Maison blanche avecl'élection de Donald Trump n'est pas la seule information à retenir du scrutin du 8 novembre. Pour la première fois, une femme musulmane et d'origine somalienne a été élue à la Chambre des représentants dans le Minnesota.
Long parcours militant
A 34 ans, Ilhan Omar a un long parcours militant. Elle commence par coller des affiches et faire du porte-à-porte avec son grand-père. Elue sous l'étiquette du Parti des travailleurs démocrates, elle a su mobiliser sa communauté et l'électorat intellectuel de son district. Selon elle, cette élection "dit quelque chose d'important pour l'avenir du Minnesota", un Etat qui avait choisi Bernie Sanders lors de la primaire démocrate.
La toute nouvelle représentante a émigré aux Etats-Unis à l'âge de 12 ans après avoir fuit la Somalie et passé quatre ans dans un camp de réfugié au Kenya. En arrivant, elle ne parlait pas anglais.
 
"Pour la première fois, je réalisais que j'étais noire et musulmane, et que ma couleur de peau et mon hijab me distinguaient du reste de la population, et rendaient mon identification de réfugiée somalienne évidente aux yeux de tous".
Dans son programme, elle assure vouloir promouvoir les femmes à la tête d'entreprises, poursuivre la réforme de la justice et améliorer la qualité de l'air et de l'eau. 
Une communauté somalienne importante
Ce n'est pas un hasard si Ilhan Omar est élue dans le Minnesota. L'Etat accueille une communauté somalienne importante et de nombreux réfugiés. Ce qui avait fait dire à Ted Cruz, l'ancien rival de Donald Trump lors de la primaire républicaine, que la "loi de la charia"s'appliquait à Minneapolis.
"Ce district a l'héritage de faire l'histoire. Je suis exaltée par nos valeurs progressistes, et d'être capable au Capitole de représenter la diversité de la population de mon district", s'est réjouit Ilhan Omar.
Plus de 32.000 personnes d'origine somalienne vivent à Minneapolis, selon un récent recensement. La ville accueille aussi l'Agence fédérale pour les réfugiés. 
Mélanie Longuet