Carton rouge à la Côte d'Ivoire au salon international du chocolat et du cacao?
Hamed Koffi Zarour - Publié le: 05-11-2018 - Mise-à-jour le: 05-11-2018 - Auteur: Hamed Koffi Zarour
Carton rouge à la Côte d'Ivoire au salon international du chocolat et du cacao?
Il s'est tenu à Paris du 31 octobre au 4 novembre 2018 le 24 ème salon international du chocolat et du cacao. J'ai été le visiter. J'en suis ressorti grandement déçu, au regard de ce qui m'a été donné de voir en ce qui concerne la représentation ivoirienne à cet événement mondial.
Le stand de la Côte d'Ivoire notre pays ne nous a pas honoré. J'ai éprouvé une grande honte à le visiter. Son décor, son offre, le patrimoine culturel qu'il exposait étaient quasi inexistants. Il était pauvre par son contenu et ses propositions. Et a péché par son manque d'attractivité. C'est à croire que nous ne sommes pas le premier producteur mondial de cacao.
Pourtant, un tout petit état Africain producteur, Sao Tome et Principe, dont j'ai eu à visiter le stand, m'a par contre agréablement impressionné. Il faisait fier allure, comparé à la Côte d'Ivoire, de par la richesse et la diversité du contenu de son offre, et de l'apparence remarquablement attrayante de son présentoir.
Cette situation regrettable, imputable au ministère de l'agriculture et aux responsables de la filière, est à dénoncer. Elle s'apparente à une démission de leur part. Elle est d'autant plus inacceptable quand on sait que le cacao représente en Côte d'Ivoire plus de 40% des recettes d'exportations, soit plus de 3000 milliards de francs CFA, pour une production de plus 2 millions de tonnes et qui fait vivre plus de 5 millions de cacaoculteurs
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 6 Novembre 2018
Quoi d'étonnant ? Ces gens n'ont rien à faire du cacao et de la Côte d'Ivoire, ce qui les intéresse c'est de prendre un maximum d'argent et de MANGER. Ils ne savent même pas pourquoi ils sont à Paris.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Lundi 5 Novembre 2018
Peut-être qu'il aurait été mieux de confier la participation de la CI au "24 ième salon international du chocolat et du cacao" (avec le budget qui va avec) a des structures beaucoup plus professionnelles et dynamiques telles que le CEPICI ou bien la toute nouvelle AGENCE CI PME, pour éviter un tel fiasco!
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 5 Novembre 2018
Nos fonctionnaires (protégés par leur statut) dans la plupart de nos Ministères font de l'a peu près et travaillent peu. Dans un pays "normal", de nombreuses têtes au Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural auraient due tomber. Bref!
Rédigé par: mammian   le: Lundi 5 Novembre 2018
vous allez voir comme d'habitude, qu'ils ont fait partir des gens à ce salon pour faire du tourisme et qui ne se connaissent pas en matière de cacao. avec à la clé des frais de séjour exorbitants que le contribuable doit payer. du faux rien que du faux dans ce pays!