Côte d'Ivoire : Les Etats-Unis sèment la « MOCA »dans la cacao culture
lebanco.net - Publié le: 11-09-2018 - Mise-à-jour le: 11-09-2018 - Auteur: Samuel Tia
Côte d'Ivoire : Les Etats-Unis sèment la  « MOCA »dans la cacao culture
Les Etats-Unis ne cessent de mobiliser ses ressources pour le rayonnement de l'agriculture en Côte d'Ivoire. Des efforts visibles avec le lancement d'un nouveau projet pour consolider les acquis dans le secteur de la cacaoculture.
 
Dénommé « Maximisation des opportunités dans l'activité du cacao » (MOCA), ce projet s'inscrit dans le cadre du programme Food for Progress du Département américain de l'agriculture. Il vise à moderniser et renforcer les secteurs agricoles des pays en développement et aux démocraties émergentes. Une initiative à point nommé pour la Côte d'Ivoire à la lisière du statut de pays émergent.
 
Au regard de l'importance du projet, la cérémonie de lancement a vu la présence d'une forte délégation du gouvernement ivoirien ainsi que de nombreux acteurs du secteur agricole. D'un montant de 15,4 millions de dollars, ce programme, prévue sur trois ans, va impulser une nouvelle dynamique dans le secteur en terme de productivité et de développement du commerce des produits agricoles. Pour cela, l'implication et la collaboration des producteurs sont nécessaires pour mieux accroitre les revenus en vue d'une bonne qualité et production des fèves de cacao. A cet effet, des Protocoles d'accord ont été signés avec des entreprises chocolatières en vue de travailler ensemble et aider à la modernisation du secteur du cacao. Exécutée par l'organisation américaine Cultivating New Frontiers in Agriculture, ce programme traduit à nouveau de l'excellence des relations étroites de la Côte d'Ivoire avec les Etats-Unis pour le rayonnement de l'agriculture ivoirienne.
 
Selon la Chargée d'affaire Katherine Brucker de l'ambassade des Etats-Unis basée en côte d'ivoire, les retombées de « Food for Progress » sont indéniables pour le monde agricole ivoirien notamment en zones rurales. Le secteur du cacao va donc connaître une forte croissance avec ce programme surtout pour les producteurs parfois lésés dans le partage des fruits de l'économie cacaoyère. Avec « Food for Progress », la balance va davantage pencher du côté du monde rural, acteur majeur de la production de l'or brun ivoirien.
Samuel Tia
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Jeudi 13 Septembre 2018
Volontiers mais je ne peux pas publier ici mes coordonnées ou celles de ma structure sans être censuré...
Rédigé par: Camara Sauveur   le: Jeudi 13 Septembre 2018
Bonjour Très Cher, Je suis le directeur de Programme de MOCA et je souhaite si possible avoir une rencontre avec vous pour vous expliquer les actions concrètes que compte mettre en oeuvre le projet MOCA dans ses zones d'intervention en Côte d'Ivoire. Dans l'attente Cordialement Camara Sauveur
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 11 Septembre 2018
A part les 15,4 millions de dollars, vous pouvez dire exactement en quoi consiste exactement ce programme, en termes d'actions de terrain et pas de verbiage abstrait ? Parce que votre article il est creux, la seule chose qu'on y voit c'est les dollars et une certaine illusion de "la Côte d'Ivoire à la lisière du statut de pays émergent" qui s'apparente à la célèbre méthode Coué.