Il faut savoir entendre la voix majoritaire du peuple
Hamed Koffi Zarour - Publié le: 09-08-2018 - Mise-à-jour le: 09-08-2018 - Auteur: Hamed Koffi Zarour
Il faut savoir entendre la voix majoritaire du peuple
Nous l'avons souhaité, nous l'avons attendu, cela s'est réalisé. Nous félicitons et remercions le Président de République Alassane Ouattara pour cet acte fort qui contribue puissamment à la décrispation du climat politique, ces derniers temps, devenu délétère. Nous nous en réjouissons, même si cette disposition heurte des principes et des valeurs auxquelles je suis profondément attaché, car la Nation avait besoin d'une nouvelle respiration. Celle-ci est donc bienvenue. Il faut savoir entendre la voix majoritaire du peuple, car tous les principes et les valeurs ont un enracinement commun dans le social. La mesure d'amnistie envisagée doit avoir pour fonction de rétablir la paix sociale et politique après que la société ivoirienne ait traversé une crise particulièrement grave au cours de laquelle des exactions, voire des crimes, ont été commis par ceux qui se sont affrontés, et non de consacrer l'impunité et d'encourager la criminalité politique. En soldant ainsi cette page sombre de notre histoire, le Président de la République a eu raison d'appeler à une société de responsabilité et d'insister sur les droits des victimes, qui ne doivent pas être les seuls à supporter les conséquences de ce drame. Aussi, j'invite la société, a entendre ce message, dans toutes ses dimensions et composantes. Que la fête soit belle, pour Mme Simone EHIVET GBAGBO et tous ceux qui viennent de recouvrer la liberté. Ensemble agissons pour une Côte d'Ivoire plus unie et plus fraternelle.
Rédigé par: agnou   le: Vendredi 10 Août 2018
Décidément en côte d'Ivoire,il ya beaucoup de personnes amnésiques. Mon cher ami,pensez-vous que le fait de libérer ces quelques personnes pourra suffire à solder les affres de la crise postélectorale? Je voudrais préciser que nos parents de l'ouest qui ont payé un lourd tribut attendent toujours la réaction de mr Dramane qui n'arrive toujours pas. Plus grave encore,à ce jour,seuls les pro Gbagbos sont poursuivis et sont toujours en détention.Je parle des FDS. On fait quoi maintenant?
Rédigé par: Tman Koffi   le: Vendredi 10 Août 2018
je salue le courage du chef de l'état pour cette décision prise pour libérer les détenus politique.Que Dieu lui donne la force de continuer sur la bonne voie. Merci Tman Koffi
Rédigé par: mammian   le: Jeudi 9 Août 2018
gna koffi blofouê Bian, si ton parti n'accepte pas ta candidature, il faut te présenter en indépendant on va te voter pian!