Libération de Simone Gbagbo et plusieurs hauts responsables de l'ex-régime :Le PDCI-RDA remercie la Communauté Internationale
PDCI-RDA - Publié le: 07-08-2018 - Mise-à-jour le: 07-08-2018 - Auteur: PDCI-RDA
Libération de Simone Gbagbo et plusieurs hauts responsables de l'ex-régime :Le PDCI-RDA remercie la Communauté Internationale
Le PDCI-RDA et son Président, Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE, saluent la libération des prisonniers politiques de la crise post-électorale de novembre 2010, dont la libération est intervenue le 06 août 2018.
Le PDCI-RDA remercie la Communauté Internationale et tous les acteurs qui ont oeuvré , dans le secret, pour faciliter la prise de cette décision.
Le PDCI-RDA voudrait être assuré que cette libération contribuera, à n'en point douter, à une décrispation de la vie politique dans notre pays.
Le PDCI-RDA, parti de Dialogue, de tolérance et de Paix qui a toujours oeuvré pour la liberté et le Bonheur des Ivoiriens, souhaite qu'aucun Ivoirien ne soit contraint à l'exil.
Le PDCI-RDA demeure convaincu que seule la réconciliation entre les filles et les fils de notre pays constitue le fondement de la cohésion sociale et de l'unité nationale pour une Côte d'Ivoire forte résolument tournée vers le développement et le progrès social.
Le PDCI-RDA souhaite que l'ordonnance d'Amnistie se transforme rapidement en une Loi d'amnistie pour rendre plus inclusif cet acte de réconciliation.
Le PDCI-RDA adresse ses vifs et chaleureux encouragements à tous Les ex-prisonniers politiques et leur souhaite un bon retour en famille et une réinsertion sociale réussie. Bonne fête de l'indépendance à tous. 
 
 
 
 
Fait à Abidjan, le 07 Aout 2018
Henri Konan BEDIE
Président du PDCI-RDA
                            
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rédigé par: Venance Kano   le: Mercredi 8 Août 2018
Bedie remercie la communaute internationale. Mais pas de remerciement pour ADO. Or Ado aurait pu rester sourd aux appels de la communaute interntaionale, avec raison. Cela manque de lucidite politique de la part de Bedie. Meme les deux tedances du FPI n'ont pas fait preuve de cette myopie politique. Les 2 tendances du FPI ont tenu a dire merci a ADO. C'est le ressentiment et la rancune tenace qui caracterisent Bedie, Ce qui l'empeche de dire merci aussi a Ado. Pourtant, l'histoire avance avec Ado dans la bonne direction pendant que BEdie avance a reculons avec son parti. On ne le saura que quand Ado ne sera plus dans le decor politique ivoirien, un jour....
Rédigé par: Bismark   le: Mercredi 8 Août 2018
@Cool tu veux a ton tour tordre le cou a l'histoire. Le charnier en question, qui a fait l'autopsie pour savoir de quoi ils sont morts et pour determiner leur appartenance a un groupe ethnique particulier? C'est a l'image de ces femmes mortes a Abobo. Jusque la malgre les moyens mis a la disposition de la Cote d'Ivoire et de la justice internationale pour identifier les morts, on a rien de concret. On exhibe des familles en pleure et apres on nous dit que les corps n'ont aucun lien avec ces familles suite au differents tests effectues. En Cote d'Ivoire chacun a eu ses victimes. Qui a inviter les jeunes dans la rue en disant que le [pouvoir se trouvait dans la rue. Ou as-tu toi Coul vu un pouvoir dans la rue? Sont-ils alles dans la rue de mains mortes? N'as tu pas entendu ici en Cote d'Ivoire quelqu'un dire qu'il rendra le pays ingouvernable? Ne nous retourne pas dans le passe. Je dis bien que les Affi sont alles demander a Bedie d'intervenir pour la liberation des prisonniers. Demande a Bedie pourquoi, il remercie la Communaute internationale et pas ADO. Bedie n'est pas un enfant et assurement c'est une equipe d'homme murs qui a redige la declaration. Ils savent bien ce que chaque mot pesent. Alors ignorer totalement ADO veut dire ce que cela veut dire. En politique, il faut savoir lire entre les lignes. Sinon a ton avis pourquoi Bedie felicite la Communaute internationale et ignore celui qui a pris le decret. Simplement, pour t'eviter de te fatiguer a chercher, c'est parce qu'il sait qu'une telle decision ne puvait pas venir toute seule, sans une pression d'ailleurs. Pour s'en convaincre, il faut regarder les commentaires aussi bien du camp au pouvoir que d'ailleurs. C'etait ce que tout le monde attendait. Mais malheureusement ca ne vient pas et par peur personne n'ose en p[arler au President. Il a fallu la pression de l'UE et l'engouement autour de Bedie. ADO a vu que tout lui echapait et l'avenir se discutait avec Bedie. VOILA MA LECTURE. QUE DIEU NOUS AIDE
Rédigé par: coul23   le: Mercredi 8 Août 2018
Bismark , dit ceci " Gbagbo a voulu etre Tolerant avec le RDR , que la guerre lui est arrivee en 2002 " . Un mensonge de plus . En 2000 pendant qu'il pretait sermant , Gbagbo et le Fpi faisait Assassines plus de 57 innocens qui deviendra le Charnier de yopougon ! je ne parle pas des crimes des different marches et manif des militants Fpi et fds contre les militants du RDR apres que le meme Gbagbo en direct depuis la chaine de la RTI leurs en donnait lordre ditulises tous qu'ils avait en leurs pocessions contre les marcheurs lors des manif sur la RTI et le rejet de la candidature de Ouattara au l'egislative de dec 2000 . Donc , um mensonge de plus mon cher Bismark . Donc en un mot , quand tu frappe qlqu'un et qu'il fui est toi tu continu a le frapper...dos au mur il ne lui restera plus qu'a ce defendres contre vous ! voila donc la raison qui a amene le 19 sept 2002 . Donc , sache qu'ici tu n'est pas dans un Agora ou tu peux precher les ragos des Gor .
Rédigé par: coul23   le: Mercredi 8 Août 2018
Mon Cher Bimark , arretez de mentir SVP . Ko Bedie avait demender a Ado de liberer les prisonniers...etait-tu la Mr. ?? C'est connus de tous que le mensonge et le denis sons les chasses garde de tout Bon Gor !! Vous croyez pouvoir manipuler les ivoirien...en noublient que les ivoirien vous connaissent mieux que vous-meme . La visite effectue par Affi a Bedie consistait a une demende d'alliance..Pdci-Fpi ! et cela a ete a sont temps rejete par Bedie ! qui dira par la suite que le " Pdci ne saura s'allie au Tyran ' . Le President Ado vous tous coupe herbe sous les pieds...Et du coup pour fair bonne mine...vous navez que le mensonge pour vous consoler...oh Honte . Cependant , vous pouvez tout dit de Ouattara c'est de bonne guerre....mais lui au moins , a libere vos prisonnier VIVANT ce qui na pas ete le cas avec vous et votre gourou gbagbo ! vous les prisonniers politique vous les LIQUIDE simplement .Enfin , Bedie dont tu fait l'eloge aujourd'hui , est celui la meme qui avait alors au pouvoir en 1999 jete en prisons toute la direction du RDR etait a la Maca ! il a fallu le coup d'etat du 23 Dece pour qu'ils retrouvent la Liberte ! So , ton Bedie doit la ferme .
Rédigé par: LE GRAND ZAPATA   le: Mercredi 8 Août 2018
LE MANQUE DE TACT POLITIQUE DU PARTI DÉMOCRATIQUE DE CÔTE D'IVOIRE-RASSEMBLEMENT DÉMOCRATIQUE AFRICAIN = LE PDCI-RDA LE PERDRA GRAVEMENT UN DE CES JOURS : Avec les récents développements que nous observons sur l'échiquier politique ivoirien depuis quelques mois, désormais tout porte à croire que LES PRÉSIDENTS ALASSANE DRAMANE OUATTARA = LE PRADO et AIMÉ HENRI KONAN BÉDIÉ = LE SPHINX DE DAOUKRO = N'ZUEBA, ne regardent vraisemblablement plus dans la même direction alors que leurs partis politiques respectifs, cogèrent en principe LE POUVOIR D'ÉTAT jusqu'à preuve du contraire au travers de LA COALITION DU RASSEMBLEMENT DES HOUPHOUÉTISTES POUR LA DÉMOCRATIE ET LA PAIX = LE RHDP. Suite à LA LIBÉRATION en cours de 800 PRISONNIERS décidée comme une grâce présidentielle par LE PRADO, LA DÉCLARATION DU PDCI-RDA signée des mains du PRÉSIDENT BÉDIÉ HIMSELF à ce sujet, nous indigne énormément à plus d'un titre. Car, il remercie clairement LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE sans adresser un seul mot au PRADO qui en est en vérité l'initiateur principal de cette décision sans aucune pression quoiqu'on dise. Nous constatons simplement que LE PRÉSIDENT BÉDIÉ boude et même contredit publiquement LE PRADO et surtout veut le présenter comme « UN DANGER POUR LA RÉCONCILIATION NATIONALE » par sa gouvernance. Par exemple LE PRÉSIDENT BÉDIÉ parle de PRISONNIERS POLITIQUES, ce que LE PRADO et nous autres, réfutons catégoriquement. Retenons que la majorité de ces prisonniers a été arrêtée parce qu'elle a organisé, planifié et exécuté UN BRAQUAGE ÉLECTORAL qui a eu pour conséquence de provoquer LA MORT D'IVOIRIENS ET DES ÉTRANGERS sur la base uniquement de leurs patronymes ou aussi appartenance politique. Officieusement, on parle de plus de 20.000 MORTS et 100.000 BLESSÉS ET INVALIDES. Voilà la vérité que l'on veut cacher par tous les moyens !.......L'ALASSANISTE-SOROÏSTE LE GRAND ZAPATA !!!!
Rédigé par: CHRISTIAN   le: Mercredi 8 Août 2018
PENDANT QUE LE FPI REMERCIE LE PRESIDENT OUATTARA , LE PDCI REMERCIE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE .
Rédigé par: Bismark   le: Mardi 7 Août 2018
Bedie aurait quand meme pu dire merci a ADO, je peut le conceder Mais il faut aussi lire entre les lignes pour comprendre l'agacement de Bedie. Certainement Bedie a plusieurs fois demande a ADO de faire le geste qui apaisera les Ivoiriens sans succes. L'on se rappelle que les annees qui ont suivi la fin de la crise, une delegation du FPI est allee voir Bedie pour lui demander d'intervenir aupres du PRADO pour la liberation des Prisonniers. Si Bedie n'avait pas preter une oreille attentive aujourd'hui les AFFI et COJEP ne chercheraient pas a voir Bedie. Cerainement Bedie a parle a ADO qui lui a dit niet. Bedie a dit aux AFFI et consorts, j'ai parle mais il ne veut pas ecouter Voila pourquoi Bedie remercie la Communaute internationale parce qu'il sait qu'une telle decision ne pouvait venir de ADO au regard des nombreuses demarches qu'il a entrepris sans succes. Dire que Bedie doit avoir honte parce qu'en 1999, il aurait emprisonne les gens du RDR nous ramene en arriere. Je crois que si Bedie a fait des erreurs dans le passe, il a eu le temps de murir et de demander pardon. On ne repete pas le mal passe de quelqu'un et on ne l'utilise pas pour justifier des mauvaises conduites. Quand Bedie a fait cela le RDR en a souffert et c'est pourquoi le RDR ne devait pas repeter ces memes erreurs.D'ailleurs c'est en application d'une loi initiee par ADO. GBAGBO a voulu etre plus tolerant avec le RDR, que lui est-il arrive en 2002? Une guerre, un mois apres la formation du Gouvernement de large ouverture. l'histoire est tetue. Nous en avons tous ete temoins. Je demeure convaincu que n'eut ete le refus de Bedie de ce RHDP-RDR et CE RAPPORT ACCABLANT DE L'UE QUI NE POUVAIT PLUS FERMER LES YEUX SUR LA DOULEUR DU PEUPLE IVOIRIEN, IL N'y aurait pas eu cette liberation spectaculaire. VIVE LA LIBERTE POUR LES EX-PRISONNIERS POLITIQUES. QUE DIEU NOUS AIDE
Rédigé par: abuolou   le: Mardi 7 Août 2018
Eh Bedie connait pas la Honte hein....alors au pouvoir en 1999 vous-avez mis tout les cadre du RDR en taule ! et les opposant etaient tous chatie les mot sont de Bedie lui-meme ! Et apres avoir pris tout les decision avec le prado pour l'emprisonnement des cardre du Fpi...maintenant que c'est gate entre vous et Ado...vous remetter tout sur Ouattara...vraiment douvain n'est pas bon deh .
Rédigé par: Hubert Guehymery   le: Mardi 7 Août 2018
Pas très élégant de la part du PDCI-Nouveau du père Bédié,de présenter l'ordonnance de libération des prisonniers de la crise post électorale,comme une décision de la "Communauté Internationale"!...Ce n'est pas très élégant et c'est même discourtois!...Le Président Bédié veut faire croire qu'il aurait "oeuvré , dans le secret, pour faciliter la prise de cette décision."...et que donc,le mérite n'en revient pas à l'actuel Chef de l'Etat!...On retrouve là, le Président Bédié de 1999...et ça ,ce n'est pas bon signe!...Quoiqu'il en soit, nous nous félicitons de la libération de Simone Gbagbo...qui s'il plaît à Dieu, pourrait être candidate à la Présidence de la République en 2020!...et se retrouver en face du Président Bédié, s'il était tenté de se représenter à ces élections!...
Rédigé par: ami   le: Mardi 7 Août 2018
Monsieur le Président j'ai honte pour vous,vous avez gouverné ce pays et la communauté internationale a toujours existé je me rappelle quand la Chancellerie était en prison,il a fallu un coup d'état pour vous dégager alors votre temps est passé. Pour le respect que je vous dois vous êtes hypocrite ,Mr Ouattara vous a toujours consulté avant de prendre des décisions et aujourd'hui venir de dire merci à cette communauté vous faites honte.
Rédigé par: Dr F. Samaké   le: Mardi 7 Août 2018
M. Bédié a visiblement franchi le rubicon, comme Jules César hier, pour consacrer sa rupture irrémédiable d'avec le Président Ouattara. Pas un mot sur le chef de l'État qui, en définitive, est le preneur de la décision de l'élargissement des prisonniers. M. Bédié n'a d'yeux ni de mots de déférence que pour la « Communauté internationale » qu'il remercie et félicite! Du début à la fin de son curieux papier de remerciement, aucune mention n'est faite du chef de l'État. Tout au plus, il le tacle de façon plus appuyée en réclamant une « loi d'amnistie » en lieu et place de cette « ordonnance d'amnistie ». Jsqu'où ira donc M. Bédié? Que n'a-t-il pas « amnistié » hier les dirigeants du RDR qui étaient tous en prison jusqu'au 23 décembre 1999, pendant qu'il était aux affaires? Une « simple ordonnance d'amnistie » leur aurait suffi, je pense. Que non pas! M. Bédié ne voulait rien entendre d'autre que de condamnation et se refusait de les qualifier de « prisonniers politiques ».
Rédigé par: Lago Tape   le: Mardi 7 Août 2018
En effet, ce tout dernier rapport alarmant de la Communauté internationale dans lequel, l'Union européenne (UE) dépeint la longue liste de ses inquiétudes concernant la Côte d'Ivoire a mis la pression sur les Autorités Ivoiriennes. Même si le pays a un taux de croissance élevé, «les indicateurs sociaux stagnent» et « les ivoiriens s'interrogent sur cette croissance appauvrissante et non-inclusive », décrit ce rapport. Rédigé en juillet 2018, le document de l'UE ne devait pas être publié. Le taux de croissance exemplaire de la Côte d'Ivoire, qui table à 8 % par an en moyenne, contraste en effet avec la montée de la pauvreté dans le pays. En 2015, 46 % de la population vivait ainsi en dessous du seuil de pauvreté, 47 % en 2017. Dans le viseur des auteurs du rapport, les politiques, responsables des maux subis par la population ivoirienne, qui tolère d'autant moins les largesses financières dont bénéficient les cercles du pouvoir, « une classe dirigeante dont l'enrichissement ces dernières années est spectaculaire », affirme le rapport. Les auteurs de l'étude mettent notamment en cause la réponse - ou plutôt l'absence de réaction - des autorités politiques après la décennie de crise politico-militaire, qui a divisé le pays dans les années 2000. Ils dénoncent « les failles politiques importantes de la reconstruction » ainsi que « les fragilités non résorbées d'un pays peut-être moins solide et démocratique que sa bonne image pourrait le laisser penser ». Toujours selon le texte, celles-ci « se montrent hermétiques aux critiques internes et externes, et semblent désireuses de ne laisser aucun lieu de pouvoir leur échapper ».Bref, voilà le contexte de l'amnistie. On peut dire que ce Rapport de l'UE met la pression sur le pouvoir ivoirien.