Yamoussoukro : Tout savoir sur le « oui » de l'UDPCI
lebanco.net - Publié le: 14-05-2018 - Mise-à-jour le: 14-05-2018 - Auteur: Peck Klohi
Yamoussoukro : Tout savoir sur le « oui » de l'UDPCI
L'Union pour la démocratie et le progrès en Côte d'Ivoire (UDPCI) a exprimé son adhésion à l'entrée dans le processus d'unification des partis membres actuels du RHDP. Après que l'Union pour la Côte d'Ivoire (UDCI) de Brahima Soro l'ait rejeté à près de 95% le 28 avril 2018 à l'issue d'un référendum alors qu'un accord politique comportant la signature du président Soro Brahima a été rendu public  quelques jours seulement avant. Alors que le Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT) de Joseph Séka Séka l'approuvait le 28 avril dernier.
A la faveur du 2 ème congrès extraordinaire qui s'est tenu le samedi 12 mai dernier à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro les militants de l'UDPCI ont donné sur le coup de 22 h quitus à Abdallah Albert Toikeusse Mabri, président de l'UDPCI leur adhésion à la création du parti unifié au sortir de débats houleux. Cette rencontre a suscité un réel intérêt de la part des partis alliés unis au sein du RHDP.
Plusieurs de ces partis étaient massivement représentés à ce congrès organisé autour du thème : ''Parti unifié RHDP : défi du rassemblement pour bâtir la nation.'' Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la détermination d'un processus opérationnel de mise en place du parti unifié suite à la signature par les six partis membres du RHDP du manifeste qui exprime leur volonté d'aller au parti unifié. Les militants avaient à se prononcer sur la question suivante : ''Comment l'UDPCI continuera-t-elle à s'associer au projet de mise en ouvre du parti unifié RHDP ? »
  A l'issue du congrès les participants ont émis plusieurs recommandations.  Le congrès a adopté le projet de textes du parti unifié. Le congrès a autorisé le président de l'UDPCI  à reporter le troisième congrès ordinaire qui est prévu pour se tenir en décembre 2018 en le faisant coïncider avec le congrès d'évaluation de la période transitoire. Vu que les textes du parti unifié prévoient une période transitoire de 12 à 18 mois et que pour la présente ladite période devait être évaluée au cours d'un congrès. Pour ce qui concerne les élections les participants au congrès ont accordé leur violon sur la poursuite de l'implantation et la redynamisation des structures de base de l'UDPCI sur l'ensemble du territoire national, la consolidation de l'esprit de cohésion et de solidarité entre les militants, la sensibilisation des militants et militantes sur l'enrôlement sur la liste électorale en vue des élections locales et à venir. Le congrès a également recommandé la candidature d'Abdallah Albert Toikeusse Mabri aux élections présidentielles de 2020. Tout en réaffirmant son soutien total pour le maintien de cette candidature. Non sans toutefois demander au président de l'UDPCI d'en faire l'offre le moment venu au niveau du RHDP et de tout faire afin que celle-ci soit retenu e par les autres partis membres du RHDP. Les congressistes ont rassuré le président du parti de leur soutien indéfectible et de leur engagement à ses côtés pour tous les combats politiques et les actions de développement qu'il mènera dans l'intérêt supérieur du parti.
Pourquoi le « oui »
Abdallah Albert Toikeusse Mabri a indiqué qu'en donnant son accord pour que le président puisse confirmer son engagement dans le parti unifié et en  adoptant à l'unanimité le projet de textes du parti unifié, acte qu'il a qualifié d'historique, le congrès donne la voie à suivre.'' ''Cet acte est notre engagement à tous à conjuguer avec tous les houphouétistes les idéaux de paix, de dialogue et de cohésion prônées par le père fondateur de la Côte d'Ivoire moderne, le président Félix Houphouet Boigny'' a-t-il précisé. Et de rassurer les uns et les autres quant à leurs préoccupations. ''Cet acte une fois encore n'est pas une renonciation à notre ambition de conquête du pouvoir d'Etat. D'ailleurs laissez-moi dire que je prends acte de votre volonté de présenter notre candidature aux prochaines élections présidentielles avec le soutien du RHDP et de nombreux leaders de la vie nationale. Une nouvelle voie s'ouvre devant nous plein d'espoir et de perspectives heureuses'' a mentionné Mabri. Avant d'engager les militants à redoubler d'ardeur sur le terrain pour faire triompher le houphouétisme. ''Le houphouétisme c'est la recherche obstinée de la paix et de l'amour entre les hommes. Le RHDP doit être perçu comme une perche, une aubaine que nous devant saisir pour bâtir la nation ivoirienne, la main dans la main avec nos frères des partis membres du RHDP et de toutes les organisations politiques désireuses de nous rejoindre'' a-t-il fait savoir. Précisant qu'il y a une liste d'attente d'une dizaine de partis qui veulent rejoindre le RHDP y compris les plus insoupçonnés. Arguant qu'ils sont les bienvenues.
''Notre mission est d'aller au-delà du RHDP pour rassembler les ivoiriens. Je m'engage à tout mettre en ouvre par la grâce de Dieu afin que règne l'entente et la cohésion au sein de notre rassemblement. Le RHDP auquel nous croyons est un RHDP inclusif et solidaire qui met au centre de ses préoccupations l'intérêt national qui, en toute chose devra désormais tenir compte des équilibres et faire du dialogue son arme privilégiée de bataille, encore le dialogue et toujours le dialogue. Il s'est convaincu que la paix et la stabilité en Côte d'Ivoire en dépendent.  
 
Peck Klohi