Coopération sino-ivoirienne: Fraternité Matin primé meilleur média partenaire de la Chine
Fraternité Matin - Publié le: 14-04-2018 - Mise-à-jour le: 14-04-2018 - Auteur: KANATE MAMADOU
Coopération sino-ivoirienne: Fraternité Matin primé meilleur média partenaire de la Chine
Le rédacteur en chef de Fraternité Matin, Amédée Assi, réceptionnant le certificat de ''Fratmat'' des mains du diplomate chinois Tang Weibin.
Une cérémonie de remise de prix organisée par l'ambassade de Chine a eu lieu, le jeudi 12 avril 2018, à la Maison de la presse, au Plateau.
Fraternité Matin a décroché la timbale, hier.  Le journal gouvernemental, par la qualité des reportages de ces journalistes sur la Chine et la vitrine qu'il a été pour mettre en valeur les réalisations, les performances économiques  et culturelles. de l'empire du milieu s'est vu décerner le prix du meilleur média partenaire de ce pays.

C'est l'ambassadeur chinois en terre ivoirienne, Tang Weibin, qui a remis cette distinction à Amédée Assi, rédacteur en chef du média  de service public lors d'une cérémonie à la Maison de la presse au Plateau. A l'instar de Fraternité Matin,  Abidjan.net a été primé. Le responsable de ce moteur de recherche a reçu un certificat, à cet effet.

Outre les médias, des journalistes ont été récompensés pour avoir rédigé des articles présentant  globalement la ''Chine réelle'' aux Ivoiriens, et consolidant ainsi, à travers leurs écrits, les relations entre ce puissant et immense pays de l'Asie et la Côte d'Ivoire.

Distingués dans la catégorie ''Meilleurs reportages sur la Chine'', ces hommes de média sont repartis avec un certificat et une prime. Il s'agit entre autres de Brou Presthone, (Fraternité Matin), Sylvain Namoya (Fraternité Matin), Hamadou Zia (L'Inter), Alexis Tano (Le jour Plus). La journaliste Anzata Ouattara a été primée dans la catégorie ''Meilleure photographie sur la Chine''.

La République populaire de Chine a aussi, à travers son ambassadeur, remis des prix d'encouragement à des journalistes afin de les exhorter à rédiger plus d'articles pour présenter les attraits de l'Etat chinois, mais surtout à corriger la fausse image et la mauvaise publicité que les médias occidentaux font sur la Chine. 

Le fait majeur, c'est que la majorité des récipiendaires du jour ont bénéficié de voyages tous frais payés par la Chine pour aller découvrir ce vaste pays et ses réalités.   Tang Weibin, le diplomate chinois, dans cette perspective, a soutenu que « la Chine et la Côte d'Ivoire sont unis dans un partenariat gagnant-gagnant fondé sur le principe de sincérité et de la confiance réciproque ».

Il a pris l'engagement d'envoyer, cette année encore, des journalistes pour des voyages de découverte ou pour assister à des séminaires.  A ce sujet, le président de l'Union des journalistes de Côte d'Ivoire, Traoré Moussa, a plaidé pour que l'ambassade de Chine gère directement tous les aspects de ces voyages avec les structures représentant les hommes des médias afin de donner la chance à plus de journalistes de bénéficier de ces séjours en terre chinoise.  Il a aussi plaidé auprès de Tang Weibin afin d'aider l'Unjci à renouveler le parc informatique du Cyber de la Maison de la presse.

Le diplomate chinois a promis de satisfaire cette doléance.  La cérémonie de remise de prix s'est achevée par une visite guidée des locaux de la Maison de la Presse avec la délégation chinoise.

KANATE MAMADOU
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 14 Avril 2018
En bon français, ça s'appelle de la subornation. La Chine a l'image qu'elle a, et, au-delà de certains clichés, elle est largement méritée.