La Zambie interdit les gadgets sexuels
BBC - Publié le: 13-02-2018 - Mise-à-jour le: 13-02-2018 - Auteur: BBC
La Zambie interdit les gadgets sexuels
Le gouvernement zambien menace de sévir contre les entreprises et les individus vendeurs de jouets sexuels.
La ministre chargée des affaires religieuses, Godfridah Sumaili, a dénoncé les récentes annonces publicitaires faisant la promotion de gadgets sexuels sur les réseaux sociaux.
"Le gouvernement n'autorisera pas cet acte diabolique et immoral consistant à utiliser des jouets sexuels", a-t-elle averti, promettant de mettre fin à ce commerce.
Le code pénal zambien interdit l'importation, la vente, le transport et la promotion de matériaux ou d'objets jugés "obscènes ou susceptibles de corrompre la morale".
Sean Tembo, leader d'un parti d'opposition zambien, a dénoncé cette interdiction. "Ce que l'honorable ministre des affaires religieuses essaie de faire en menaçant à tort ceux qui souhaitent acheter des poupées sexuelles revient à imposer ses valeurs personnelles à nos citoyens", a-t-il dit.
"Cette interdiction est une violation de la Bible et de notre constitution, qui encourage et protège le droit d'un individu à exercer son libre-arbitre", a argué l'opposant.
La Zambie, un pays très conservateur, est déclarée nation chrétienne par sa Constitution.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mercredi 14 Février 2018
"Lago Tape", tout le problème est dans l'appréciation du "rien de répréhensible".
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 13 Février 2018
Un pays qui a un "ministère chargé des affaires religieuses" n'est pas un pays digne de ce nom.
Rédigé par: Lago Tape   le: Mardi 13 Février 2018
Je ne suis pas pour l'utilisation des poupées et je ne pense pas que cela concerne la majorité des zambiens pour que l'Etat Zambien légifère ainsi sur les poupées sexuelles. Ce qui se passe dans la chambre à coucher entre deux adultes consentants ou avec des poupées ne regarde en principe pas l'Etat. Le droit à une vie privée libre, organisée à l'abri de ceux qui n'en font pas partie, est un droit essentiel des citoyens d'un Etat idéalement démocratique, s'ils en respectent les lois. Tant que nous ne commettons rien de répréhensible, nous ne devrions pas être localisés, observés, évalués, mis en fichiers, que ce soit par les Etats ou par d'autres entités, publiques ou privées. A moins de le désirer ou de l'accepter en connaissance de cause.
Rédigé par: Dieu bouc émissaire   le: Mardi 13 Février 2018
Les mêmes qui gueulent au sacrilège et se réclament de la Bible sont ceux qui en usent souvent comme si de rien n'était, des hypocrites et pervers qui se la joue bien pensants et croyants ! Laissez Dieu en dehors de vos émois et turpitudes svp, dès qu'on veut interdire quelque chose on dit c'est Dieu qui a dit etc... Fichez lui la Paix il n'a rien dit que vous inventiez chaque jour sur lui. Rien. Tout ça n'est que construction de l'homme avec son mental et son EGO.