Projet Mémorial Thomas Sankara : Plus d'un milliard de F CFA déjà récolté
Le pays - Publié le: 13-10-2017 - Mise-à-jour le: 13-10-2017 - Auteur: Antoine BATTIONO
Projet Mémorial Thomas Sankara : Plus d'un milliard de F CFA déjà récolté
 
Dans la perspective de la réalisation du mémorial Thomas Sankara, il a été procédé au lancement officiel d'une campagne de souscription, le 2 octobre dernier à Ouagadougou. A cette occasion, la somme de 1 023 195 527 F CFA a été récoltée. C'est pour faire un bilan partiel de l'opération de souscription que le Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a rencontré la presse le mercredi 11 octobre 2017, au Centre national de presse Norbert Zongo.
 Plus d'un milliard de F CFA, c'est la somme mobilisée par le Comité international Mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) le 2 octobre dernier, lors de la cérémonie officielle de lancement de la campagne de souscription pour la construction d'un Mémorial en l'honneur du président Thomas Sankara et de ses 12 compagnons tombés le 15 octobre 1987. C'est pour en parler que les responsables du comité ont échangé avec la presse le 11 octobre dernier à Ouagadougou. C'est dans ce sens que Touwendinda Zongo, secrétaire général du CIM-TS, a fait savoir que la somme mobilisée le 2 octobre dernier est de 1 023 195 527 F CFA. Ajoutant que cette somme représente exclusivement les souscriptions effectuées le jour du lancement de l'opération et ne prend en compte ni le processus antérieur ni les souscriptions parvenues après la date du 2 octobre. La somme récoltée constitue les contributions des officiels, des opérateurs économiques, des citoyens, des chefs de représentations diplomatiques accrédités au Burkina Faso, des leaders de la société civile, de la diaspora burkinabè, de quelques délégués venus de pays voisins et amis du Burkina Faso. Et Touwendinda Zongo de préciser que dans la somme mobilisée, il n'est pas encore inclus les contributions en provenance de l'extérieur, réalisées par virement bancaire.
Au sujet des contributions, le comité a rappelé les outils en cours utilisés pour leur facilitation, tels que les moyens de transfert d'argent, de mobile money. Les responsables du CIM-TS ont déclaré attendre dans les prochaines semaines, la contribution de l'Etat burkinabè de même que celles des pays amis de la Révolution du Burkina Faso tels Cuba, l'Afrique du Sud, l'Angola et bien d'autres. Ils ont aussi saisi l'occasion pour évoquer le lancement du concours architectural à compter du lundi 16 octobre 2017. Celui-ci, disent-ils, est ouvert à tous les architectes du Burkina Faso, de l'Afrique et du monde. Et puisque les activités se déroulent dans le cadre de la commémoration du trentième anniversaire de l'assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons, le CIM-TS organisera ce dimanche 15 octobre 2017 à partir de 8h, une procession dénommée « justice pour Sankara et ses compagnons ». Elle démarrera devant le Conseil de l'Entente où Thomas Sankara et ses compagnons ont été assassinés, jusqu'au Tribunal militaire avec des arrêts particulièrement à l'ambassade de France pour transmettre un mémorandum au président français pour exiger la levée du secret défense concernant le dossier Sankara.
Antoine BATTIONO

 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 13 Octobre 2017
Il n'y a rien de plus utile à faire ? Voila encore beaucoup d'argent qui va s'"évaporer" !
Rédigé par: Aliko Dangaté   le: Vendredi 13 Octobre 2017
En dix jours,plus d'un milliard de f cfa...En 90 jours...plus de 9 milliards...et en 360 jours...plus de 36 milliards!...Le sankarisme...un bon Business!...un bon filon!...
Rédigé par: Bonébo   le: Vendredi 13 Octobre 2017
Mémorial/ Collecte de fonds/ Sankaristes etc/ Le plus dur commence, à savoir donner un contenu au mémorial, un contenu crédible et captivant, qui ne se complaît pas dans les répétitions, les insinuations. Sinon, on a tôt fait de faire le tour de la question si tout cela est fait CONTRE Blaise, le beau Blaise.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 13 Octobre 2017
J'ai connu un Battiono (lui voltaïque) au Lycée classique de Bouaké en 2nd C5 qui voulait être journaliste.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 13 Octobre 2017
Y a-t-il de bon coup d'état? Ce Sankara est arrivé au pouvoir suite à un coup d'état!