Le ministre Bruno Koné invite les médias publics à soutenir l'action gouvernementale
AIP - Publié le: 20-04-2017 - Mise-à-jour le: 21-04-2017 - Auteur: AIP
Le ministre Bruno Koné invite les médias publics à soutenir l'action gouvernementale
Le ministre de la Communication, de l'Economie Numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné a appelé jeudi, les médias publics à soutenir les actions du Gouvernement.

«Il faut faire en sorte que les outils qui existent aujourd'hui, participent à la bonne communication. Mon idée n'est pas ici du tout de caporaliser ces outils-là ou de les obliger à être des caisses de résonance du Gouvernement. Pour nous, il importe que les médias gouvernementaux soient au service de la communication du Gouvernement», a réitéré Bruno Koné, lors du séminaire sur les grandes orientations stratégiques pour l'année 2017 au Vitib, avec les responsables des structures sous tutelle.

Le ministre a également déploré le fait que des "réponses rapides" ne sont pas souvent données à des questions non fondées soulevées par les internautes. «Quand une question est posée et le Gouvernement ne réagit pas plusieurs heures après cela laisse des traces. Il nous faut être réactif. Il ne faut pas que des choses fausses soient dites et nous laissons faire», a-t-il indiqué, avant de conseiller à chacun de ses collaborateurs de disposer d'un compte tweeter ou facebook animé et à jour.
Rédigé par: Lago Tape   le: Vendredi 21 Avril 2017
D'accord avec vous, Monsieur le ministre. Il faut aussi bien-entedu préciser que les médias publics ne sont pas les medias exclusifs du gouvernement, c'est un "service public" pour tous les ivoiriens, qu'on soit proches du gouvernement ou que l'on soit de l'Opposition. En effet, tout le monde paye les redevances. La RTI (et ses composantes) et Frat-Mat, à titre de radiodiffuseur public national, devrait offrir des services de radio, de télévision et de presse écrite qui comportent une très large programmation qui renseigne, éclaire et divertit; être principalement et typiquement IVOIRIEN, i. refléter la globalité ivoirienne et rendre compte de la diversité régionale du pays, tant au plan national qu'au niveau régional, tout en répondant aux besoins particuliers des régions, ii. contribuer activement à l'expression culturelle et à l'échange des diverses formes qu'elle peut prendre, iii. être offerts en français et dans nos langues vernaculaires de manière à refléter la situation et les besoins particuliers de nos collectivités, y compris ceux des minorités, iv. contribuer au partage d'une conscience et d'une identité nationale pour l'unité et la reconciliation du pays/ v. être offerts partout sur le territoire national de la manière la plus adéquate et efficace, au fur et à mesure de la disponibilité des moyens, vi. refléter le caractère pluriel de la Côte d'Ivoire