Côte d'Ivoire: Le retour d'AfricaRice en bonne voie
AfricaRice - Publié le: 12-10-2015 - Mise-à-jour le: 12-10-2015 - Auteur: AfricaRice
Côte d'Ivoire: Le retour d'AfricaRice en bonne voie
 
 

Conformément à la décision du Conseil d'administration du Centre du riz pour l'Afrique (AfricaRice), la plupart des fonctions du siège ont été officiellement transférées de Cotonouau Bénin à Abidjan en Côte d'Ivoire, dans le cadre d'un retour progressif du Centre depuis son siège temporaire à son siège permanent en Côte d'Ivoire.
 

Le Directeur général d'AfricaRice, Dr Harold Roy-Macauley, les autres membres du Comité exécutif de gestion, de même que des agents d'appui travaillent à présent depuis Abidjan.
 

En reconnaissance du statut panafricain du Centre, le gouvernement de Côte d'Ivoire a généreusement offert un bâtiment situé à Abidjan pour abriter le nouveau siège.
 

L'infrastructure de recherche d'AfricaRice de 700 hectare s à M'bé, près de Bouaké, est la principale station de recherche du Centre. Un retour en phases de la plupart des activités de recherche depuis Cotonou est prévu.
Rédigé par: Lago Tape   le: Mardi 13 Octobre 2015
La BAD a quitté la CI à cause de l'amateurisme de l'ex ministre Gbohoun Bouabre qui déclarait publiquement en 2003 au PR de la BAD de l'époque que lui-même n'était pas en sécurité à Abidjan...(La vidéo de cet échange télévisuel existe...) et a été montré au Board de la BAD... Le départ de la BAD a amorcé le départ des autres institutions internationales d'Abidjan (OIC, Conseil de l'Entente, Siege régional de la Banque mondiale, IFC et MIGA qui est parti à Dakar...
Rédigé par: lucie kone   le: Lundi 12 Octobre 2015
Mr Lago Tape juste pour vous rappeler que AfricaRice a quitte la Cote d'Ivoire a cause de la rebellion. Je vous souhaite une bonne semaine. Lucie.
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 12 Octobre 2015
Partout dans le monde, les gouvernements cherchent à attirer des sièges sociaux de grandes entreprises ainsi que des sièges d'organisations internationales et régionales sur leur territoire pour des raisons variées. La nature des fonctions qu'assument les sièges sociaux des multinationales et des organisations internationales fait en sorte qu'ils emploient habituellement des professionnels hautement qualifiés et bien rémunérés. Les sièges sociaux achètent des services professionnels de haut niveau, notamment des services de vérification, de conseils en gestion et des services financiers pour s'acquitter de leur mandat au sein de l'organisation. Les personnes qui offrent ces services professionnels sont prisées par les gouvernements parce qu'elles constituent des contribuables et des consommateurs à revenu élevé. Les retombées économiques associées à ces activités professionnelles sont amplifiées par le fait que divers autres emplois de services semblent s'y rattacher, engendrant eux-mêmes d'importants avantages économiques pour les localités concernées. Un avantage supplémentaire est que ces professionnels de haut niveau sont perçus comme des personnes susceptibles d'investir beaucoup de temps et de ressources dans des activités de recherche, d'enseignement et aussi communautaires, philanthropiques et caritatives. Un aspect plus important est que les sièges sont les centres décisionnels stratégiques des entreprises et des organisations internationales et constituent habituellement le lieu où est déterminé l'affectation des ressources. Étant donné l'importance des décisions relatives à la répartition des ressources d'une entreprise ou d'une institution internationales, certains analystes affirment que le bien-être économique d'un pays est directement lié à sa capacité d'attirer et de conserver des sièges sociaux. L'émergence du concept des chaînes de valeur mondiale confirme cela.
Rédigé par: Lago Tape   le: Lundi 12 Octobre 2015
Vive la Côte d'Ivoire qui gagne avec le retour de toutes les grandes organisations internationales et sous-régionales à Abidjan telles que la BAD (Banque Africaine de Développement), le Conseil de l'Entente, l'OIC (Organisation interafricaine du café), l'Organisation Mondiale du Cacao (ICCO) et maintenant l'ex ADRAO ( Africa Rice). Cela est bon pour l'emploi des chercheurs et diplômés. Cela est bon pour les universités et la recherche. Cela est bon pour le tourisme des affaires, car ces institutions organisent beaucoup de séminaires et de colloques et cela augmente le taux d'occupation des hôtels d'Abidjan...Contrairement aux Afi N'guessan et aux refondateurs qui faisaient fuir d'Abidjan les sièges des institutions internationales et des entreprises multinationales; ADO lui les fait revenir. C'est quelque chose qu'on doit lui reconnaître. Il travaille. Quand il annonce la construction d'un pont ou d'une autoroute, ADO réalise ce qu'il a annoncé; contrairement à Gbagbo.