Le Chef de l'Etat a pris part à la cérémonie d'ouverture du 24è Sommet de l'Union Africaine
Présidence - Publié le: 30-01-2015 - Mise-à-jour le: 30-01-2015 - Auteur: Présidence
Le Chef de l'Etat a pris part à la cérémonie d'ouverture du 24è Sommet de l'Union Africaine
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a pris part ce vendredi 30 janvier 2015, à Addis Abéba (Ethiopie), à la cérémonie solennelle d'ouverture du 24è Sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine (UA). Cette 24è Session dont le thème central est '' 2015, année de l'Autonomisation des femmes et Développement de l'Afrique pour la concrétisation de l'Agenda 2063'', a enregistré la présence de plusieurs Chefs d'Etat africains et de Premières Dames, dont Mme Dominique OUATTARA, Première Dame de Côte d'Ivoire. Les différentes interventions ont essentiellement porté sur l'autonomisation des femmes ; la lutte contre Ebola ; la lutte contre la pauvreté ; la paix et la sécurité en Afrique ; la lutte contre le terrorisme ; les élections en 2015 sur le continent et la réforme du Conseil de Sécurité de l'ONU. Plus spécifiquement, la Présidente de la Commission de l'Union Africaine, Mme Nkosazana Dlamini ZUMA a relevé les défis qui se posent présentement au continent. Ceux- ci ont pour noms : changement climatique, terrorisme (avec notamment la ''brutalité'' de la secte Boko Haram au Nigéria et au Cameroun), sécheresse, inondations, épidémies et faim ; mais également la promotion d'une ''démocratie inclusive et participative'' ainsi que la transformation et la diversification de nos économies. Mme ZUMA a souligné que l'Afrique doit rattraper son retard en matière d'infrastructures et organiser un marché unique de l'aviation conformément à la déclaration de Yamoussoukro. Tout comme elle doit se mobiliser contre la lutte pour l'éradication totale de l'épidémie de la fièvre à virus qui sévit en Guinée, en Sierra Léone et au Libéria. Elle a par ailleurs insisté sur l'autonomisation des femmes, tout en demandant d'accorder une attention particulière à la petite fille. Pour la Présidente de la Commission de l'Union Africaine, tous ces défis et bien d'autres, doivent être relevés par les générations actuelles et futures. Dans ce cadre, elle a affirmé que l'Agenda 2063, qui va être adopté au cours de cette Session, est un '' appel à l'action'' en direction des Gouvernants africains, de la société civile, de l'intelligentsia, de la diaspora, etc. Quant au Secrétaire Général des Nations Unies, SEM Ban KI MOON, il a fait observer que sans ressources, tous les engagements en faveur de l'atteinte des objectifs de l'Agenda 2063 ne seront que des ''mots''. Il a aussi ajouté que pour lui, les ''femmes doivent être au centre de nos efforts et de notre vie'' pour la réalisation de ces objectifs.Après en avoir appelé à l'organisation d'élections libres et paisibles en cette année 2015 sur le continent, le Secrétaire Général de l'ONU a invité les Présidents à ''écouter la voix de leurs peuples''. Intervenant à son tour, le Président de la Mauritanie, Président sortant de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine, SEM MOHAMMED Ould Abdel Aziz a sollicité l'annulation de la dette des pays affectés par l'épidémie à virus Ebola. Sur la question de la lutte contre Boko Haram, il a préconisé la mise en place d'une force par les pays de la région (ouest africaine) et d'autres pays pour faire face à cette situation. Concernant les Nations Unies, il a demandé la réforme du Conseil de Sécurité afin de permettre à l'Afrique d'avoir une Représentation permanente au sein de cet organe. La cérémonie d'ouverture a pris fin par la désignation du Président du Zimbabwé, SEM Robert MUGABE, comme nouveau Président de l'Union Africaine.