Explications suite au décès de Mademoiselle Fadiga Awa au CHU de Cocody
Ministère - Publié le: 26-03-2014 - Mise-à-jour le: 26-03-2014 - Auteur: Ministère
Explications suite au décès de Mademoiselle Fadiga Awa au CHU de Cocody
Mademoiselle Fadiga Awa, née le 21 décembre 1991 (23 ans), a été évacuée par lessapeurs pompiers dans la nuit du 23 au 24 mars 2014 aux environs de 23 heures au service des urgences du CHU de Cocody, où elle a été immédiatement reçue par l'équipe de garde dans un état comateux. Adressée sous le pseudonyme de Madame X, en état de coma agité par les pompiers, la victime aurait été retrouvée sur le trottoir par des éléments de la gendarmerie nationale, baignant dans une marre de sang. Elle présentait un aspect général corporel boueux, sale.Selon la gendarmerie la victime aurait été violentée, puis éjectée hors d'un taxi en mouvement. Elle a reçu les premiers soins médicaux que nécessitait son état, par voie veineuse, y compris un nettoyage et des soins corporels par les filles de salle, avec eau savonneuse et antiseptique. Ceci pour lui rendre sa dignité. Le 24 mars 2014, son état de traumatisme crânien et de détresse respiratoire a nécessité la prescription d'un examen scannographique d'urgence du crâne, effectué hors du CHU de Cocody en raison de la panne de l'appareil du CHU. Le transport médicalisé vers le centre de radiologie a été assuré par le SAMU à 16 h 33 en raison de la détresse respiratoire de la patiente. Le résultat du scanner conclu à un traumatisme méningo-encéphalique sévère avec engagement occipital, temporal et sous falcoriel, et contusion oedémato-hémorragique multifocale, avec fracture de la base du crâne (ci-joint le rapport scannographique). De retour du scanner la patiente a été aussitôt transféréece même 24 mars 2014, aux alentours de 18 H 00 heures, dans le service de réanimation du CHU de Cocody. Sous assistance respiratoire, la patiente a succombé des suites de son tableau gravissime le lendemain 25 mars 2014 autour de 7 H 00 du matin. La Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida tient à présenter ses condoléances à la famille de Mademoiselle Fadiga Awa, l'assure de la compassion, et la félicite pour le comportement exemplaire qu'elle a eu pendant toute la durée de la prise en charge. La famille a eu des mots d'encouragements à l'endroit du personnel médical de garde et de permanence (Mr FadigaKaramoko et la maman). C'est le lieu d'appeler les uns et les autres au calme et au respect de la mémoire de cette jeune victime décédée suite à une agression inadmissible et intolérable qui n'engage pas la responsabilité des services de santé. Pour la Ministre, le Service de Communication du Ministère de la Santé et de la Lutte contre