La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute( Confucius).
|
|
Email alertes
|
|
publicite
|
Révélations suite à l'arrestation d'Amadé Oueremi
Le Fpi manoeuvrait pour retourner le planteur-chef de guerre burkinabé
Article publié le: 21 Mai 2013 - Auteur: Adam's Régis Souaga - Source: Lebanco.net
L'information est de première main, le Fpi a commencé à s'éprendre d'amour pour les Burkinabès en l'occurrence les chefs de guerre. Le front populaire ivoirien (Fpi, opposition proche de Laurent Gbagbo) a mené des offensives de charme en direction du célèbre Amadé Oueremi, planteur-chef de guerre de Duekoué qui s'est taillé une réputation au cours de la crise postélectorale avec le massacre de miliciens et civils Gueré, pro-Gbagbo au quartier Carrefour, a 2 Km de la ville de Duekoué sur la route d'Issia-Daloa. « Le Fpi a pris contact avec Amadé Oueremi avec lequel des liens ont été tissés, des conseillers juridiques lui ont été envoyés et le parti de Laurent Gbagbo dont les les organes de presse proches de ce parti ont salué ces derniers jours la bravoure d'Amadé Oueremi s'apprêtait a lui envoyer des soutiens en hommes pour parer a toute attaque de sa base par les loyalistes que nous sommes » a révélé une source militaire qui était sur le théâtre des opérations. « Les contacts d'Amadé lui ont conseillé de faire assez de morts que le Fpi aurait encore imputé aux Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) » a soutenu notre source pour qui « les populations Gueré ou non sont aujourd'hui contentes ». Avant de s'interroger, « si les populations ne peuvent pas se déplacer, vaquer tranquillement a leurs occupations, quel est notre rôle alors, nous Frci, gendarme ou policiers ? » Revenant sur une prétendue présence de l'armée française à Bagohouo ces derniers jours, notre source a affirmé que cela relevait de « l'illusion » de ceux qui veulent imputer des choses non réelles aux Frci et a la France. Pour cet officier, « c'est la communauté internationale qui a rendu fort Amadé Oueremi en discutant avec lui par l'entremise de l'Onuci. » « Nous avons pris nos responsabilités, pour nous, Amadé Oueremi n'a jamais été grand, c'est parce que le Président de la République est pacifique, humain et démocrate qu'on a négocié avec lui sinon Amade n'est rien » a insisté le militaire ivoirien. « Que peut-il faire devant nous ? On a prouvé sur le terrain notre savoir-faire, pas seulement dans ce petit dossier Amadé mais face a l'ex-pouvoir qui avait des hommes et des moyens, nous venons de loin » a soutenu notre source.

Mécanicien devenu guérillero
Remi Ouedraogo devenu dans le maquis Amadé Oueremi est un jeune burkinabè installé depuis de longues années à Duekoue avec père, mère et frères. Il était un mécanicien qui dès les premières heures de la crise de 2002 a vu un filon se dessiner pour lui. En 2003, avec la complicité et la cupidité de certains chefs traditionnels Gueré, il réussit à s'installer dans la réserve du Mont Peko, par la nouvelle sous-préfecture de Bagohouo, a une vingtaine de kilomètres de Duekoué. Cette ville cosmopolite était pour la branche Ouest de l'ex-rébellion, le Mpigo, un passage obligé. Les combats ont été permanents entre les hommes de Guillaume Soro et l'armée française à Duekoué en Décembre 2002 après la chute de Man. L'accalmie qui s'en est suivie a profité à Amadé Oueremi qui a commencé la culture du café et du cacao dans cette partie de l'ex-zone gouvernementale. D'ailleurs, cinq gendarmes envoyés vers lui ne sont jamais revenus de leur mission. Le planteur chef de guerre fera savoir plus tard qu'il croyait à une attaque. Les informations recueillies font mention de sa participation à la formation des miliciens de Apwe et du Front de libération du Grand Ouest(Flgo) de Maho Glofiei, l'ex-greffier du tribunal de Séguéla devenu « chef de guerre » illusionniste. Quand les Forces armées des Forces Nouvelles (Fafn, ex-rébellion du Nord) répondent à la provocation des ex-Fds qui ont lancé une attaque contre leur position de Bounta le 26 février 2011, Amadé Oueremi change le sens de sa conviction. Il lui faut faire un nettoyage. Le quartier Carrefour sis après le poste de contrôle des Fds-ci et de l'Onuci, a l'entrée Sud de Duekoue, est sa cible car il y a ses miliciens formés. Bilan de son expédition, un peu plus de trois individus tués. En tout cas les 29 et 30 mars 2011, c'est bien au quartier Carrefour qu'étaient les guérilleros burkinabé d'Amadé Oueremi. Il a fallu que le Cdt Losseni Fofana tape du poing sur la table pour que des villageois, réfugiés a la mission catholique de Duekoué, puisse se rendre dans les restes des maisons, récupérer leurs effets. Par la suite, le Préfet Diakité Sidiki et le ministre Konaté Sidiki ont ordonné le retrait des armes des mains de tous ceux qui n'étaient pas des Fafn. Le chef des chasseurs dozo de Duekoué a été convoqué à la brigade de gendarmerie pour se voir intimer l'ordre de recenser rapidement ses hommes dont certains s'adonnaient à des représailles sur les populations civiles. Pour une source militaire, « jamais Amadé Oueremi n'a fait partie d'un dispositif des Frci ou bénéficié d'une protection quelconque comme tendent à le faire croire des gens. » En fait il était un « électron libre » qui profitait des retournements de situation. « Si Amadé Oueremi était inclus dans notre dispositif, pourquoi n'a-t-il pas obéi à l'ordre de libérer les sites qu'il exploitait dans le Mont Peko ? » En tout état de cause, la capture de ce planteur-guerillero par les Frci a démontré le savoir-faire de l'armée ivoirienne. L'autorité de l'État a été appliquée et le Président Ouattara a montré qu'il a bien la maîtrise de ses hommes. Pour sûr, c'est un bon gage d'assurance et un tocsin de fin de l'impunité. Une ouvre à poursuivre dans les rangs des Frci, de l'appareil judiciaire, du gouvernement et de l'administration.
Adam's Régis Souaga
Les réactions
 
Kipre  a écrit
02 Juin 2013 10:12:54
les refondateurs ne vont pas changer.hier a.o est tres dengereux aujourd hui son arrestation est un epiphenomene et dire en plus que l armee française qui proceder a cette arrestation.cela ne nous etonne pas car ils ont affirmer que c est sarkozy en personne qui venu arreter le gbagbo national
 
Lydie Bolou  a écrit
01 Juin 2013 02:30:41
La lutte continue,on va pas se laisser fait ,c'est pas fini .No Gbagbo No Peace.
 
Jordan  a écrit
22 Mai 2013 04:00:39
Vraiment je suis trop fier de mon pays et des ivoiriens. Quand on viens ici on comprend rapidement que tout est plus clair pour tout le monde.Et que 2015 sera plus que chaud pour les arrogants refondus du FPI lol.
Je suis trop préssé qu'ils aillent faire campagne au NORD A L OUEST ABUSE ET MANIPULE EN PAYS WË A ABOBO A YOP OU L EAU ARRIVE ETCCCC;
Je crois c'est Ami qui se posait des question sur ce que aime ce parti Eux même ma chere seulement ça.
La civ ils s'en moque.
Bref globalement le pays est dans le bon sens en seulement 2 ans donc ne boudons pas notre plaisir.

god bless la new civ une et indivisible
 
Bismark  a écrit
22 Mai 2013 02:38:48
J'espère que ce n'est pas ce revirement de situation qui pointait à l'horizon qui a précipité l'arrestation, que dis-je la reddition de OUREMI. Si tel est le cas, c'est que notre joie sera de courte durée, car nous autres pensions que c'est un bon début de résolution de la crise dans le grand ouest, puis qu'apparemment, OUEREMI n'est pas le seul Burkinabé en armes qui occupe les forêts de l'OUEST.
 
Bana  a écrit
22 Mai 2013 01:30:41
Huuuuuuuum!

Quel scenario!
 
Koro Kemoko  a écrit
21 Mai 2013 05:32:31
Il y a au moins une chose qui est devenue certaine avec l'arrestation de Oueremi. On sait desormais qu'il n'etait pas de connivence avec les FRCI ou le gvt Ouattara. Son refus d'obeir aux ordres du Commandant En Chef de l'armee ivoirienne en fait un hors-la-loi. Ceux qui le presentaient comme un ogre sont dementis car, sa capture a ete si facile. On se demande alors pourquoi la clique a Miaka hurlait-elle a tue tete. Ceci rappelle le cas du sergent IB, que les gens n'ont cesse de presenter comme le fils du Pr Ouattara. Quand le Pr a cree les FRCI, tous les generaux de notre armee qui souhaitaient evoluer dans la legalite ont rejoint la NOUVELLE ARMEE IVOIRIENNE. Curieusement, IB, qui n'etait que sergent, a refuse d'obeir aux ordres, et donnait a haute voix le decomptes de SES HOMMES. Et il y en a qui osent reprocher au PR de n'etre pas aller se prostrer devant IB, en s'humiliant ainsi devant ses generaux, eux qui lui ont immediatement obei. La CI est le seul pays au monde ou ce sont toujours ceux qui comprennent le moins les choses, qui s'expriment avec le plus de bruit. Et curieusement, tous les docteurs pro-Gbagbo semblent s'etre exiles chez les abrutis du pays. MK et PRAO sont carrement devenus des partisans de la science sans conscience, on ne sait pour quelle raison.
 
05594966  a écrit
21 Mai 2013 12:00:11
C'EST VRAI OREMI A ETE MIS AU ARRET PAR LES FRCI MAIS IL RESTE UN AUTRE CHEF DE GUERRE .IL S'AGIT DE TALBY .IL EST INSTALLE A BIANKOUMA.IL SERRE D'ETAT MAJOR DES BURKINABES QUI ONT INVESTI LES FORETS DE L'OUEST .IL EST LE RESPONSABLE DESPLEURS ET DES LAMENTATIONS DES POPULATIONS DE L'OUEST ACTUELLEMENT.VIVEMENT QUE LE PRESIDENT RATISSE VERS BIANKOUMA POUR DESARMER TOUS LES HOMMES EN ARMES QUI ERIGENT DES BARRAGES DANS TOUTE LA REGION.D'AILLEURS LES JOURNAUX FONT CHAQUE FOIS RELAYER LES ECHOS DE SOKOURALA SOUS PREFECTURE DE BIANKOUMA.LA LA GENDARMERIE ET LE PREFET N'ONT PAS DE RAISON D'ETRE.
 
Akobla  a écrit
21 Mai 2013 11:49:34
Je ne serai pas surprise que d'autres informations encore plus graves notamment sur la réalité des tueries massives à l'Ouest au Carrefour de Duékoué viennent nous choquer bientôt. Les journaux bleues et les nombreuses déclarations à l'emporte pièce d'un MK ou Prao n'étaient nullement anodines. On cherche au Fpi et affidés à toujours créer des tensions, et diviser pour mieux régner, dès lors que le cafouillage est installé on en profite pour se créer un passage l'air de rien, tant pis pour le mal et les dégâts incommensurables, seul la conquête du pouvoir et ses avantages comptent. Toute l'ascension du Fpi en CI a été construite sur des marches pieds de ce genre, l'incitation à tout, révoltes, manipulations estudiantines, exacerbations des nationalismes à outrance, mensonges, propagandes etc... Ce parti n'a jamais pu et su prospérer autrement que par la manipulation. Akobla
 
Touré  a écrit
21 Mai 2013 09:22:16
espoir perdu pour le FPI et les gbagboiste.vous n'avez encore rien compris vous les faux refondateurs.On va vous montrer comment on gère un pays sur tous les plans.
 
Tom  a écrit
21 Mai 2013 08:38:02
c'est vraiment dommage pour le fpi.ce parti est vraiment cynique et cruel.tout cela parceque il deteste ADO.MAIS LE FPI QUE CE N'EST PAR SES CONTORSSION QUE GBAGBO SORTIRA DE LA HAYE.FAIRE MASSACRER UNE POPULATION POUR VENIR ACCUSER UN INDIVIDU.OH HONTE A TOI FPI.SOUVENEZ VOUS DU MALAISE DE MIAKA A BONDOUKOU .CE MALAISE NE SERAIT IL PAS LIE A LA CAPTURE DE AMADE.FPI LAISSEZ LA POPULATION TRANQUILLE EST CE QUE POUVOIR LA C'EST FORCE?ON COMPREND MIEUX LA REACTION DES JOURNAUX BLEU CAR N'AYANT PU ATTEINDRE OBJECTIF ILS TROUVENT QUE L'ARRESTATION DE AMADE EST UN EPIPHENOMENE OU ENCORE QUE C'EST DE LA COMEDIE.
 
Le Grand Zapata  a écrit
21 Mai 2013 08:29:40
ARRESTATION DE OUEDRAOGO REMI DIT AMADÉ OUEREMI(AO) : DONC LES REFONDATEURS ONT FAIT TOUT CE BOUCAN LÀ POUR ÇA !!!!

En lisant la presse bleue et les réseaux sociaux il y a seulement 10 jours de cela et que si vous ne connaissiez pas très bien notre pays et particulièrement les refondateurs, vous vous diriez qu'AO et SA BANDE ne feraient que d'une bouchée NOS BRAVES ET VALEUREUSES FRCI. Je vous assure que les refondateurs ont parlé de plus de 30.000 HOMMES ARMÉS dissimilés un peu partout dans toute la forêt et que LE MONT PÉKO était une citadelle quasi imprenable. C'est à se demander s'ils ne confondaient pas LES FRCI et LEURS MORIBONDS ET FUYARDS DE FDS dont le mode de recrutement était TRIBAL que basé sur des compétences physique et de courage reconnues telles.

Cette accusation de connivence avec AO qui n'est qu'à ses débuts et dont nous attendons impatiemment LA CONFIRMATION donc la suite et surtout les tenants et les aboutissants, démontre que les refondateurs n'ont pas encore abandonné leur rêve fou et irréaliste et même IRRÉALISABLE de voir chuter LE PRADO. Cet homme vous a dit maintes fois qu'il est INDÉBOULONNABLE et vous continuez de vous entêtez dans une voie suicidaire. Si vous continuez d'énerver LE PRADO, sa riposte vous sera très brutale et fatale, vous le connaissez très bien, QUAND IL SE FÂCHE TOUT EST GÂTÉ !

Et voilà que dans les parutions de ce jour, LA PRESSE BLEUE toujours elle et encore elle, parle de COMÉDIE dans l'arrestation D'AO et de son transfert vers la capitale ABIDJAN. Si les abrutis et écervelés de refondateurs tels que DAMANA PICKASS et compagnie ont même osé pactiser avec LES DJIHADISTES MALIENS, ce n'est pas avec LE PAUVRE OUEREMI qu'ils ne vont pas tenter leur chance. Pour eux, tout porte à croire qu'ils sont même capables de diner avec LE DIABLE dans le seul but de faire tomber LE PRADO.

Nous voulons qu'une enquête très sérieuse soit ouverte très rapidement pour retracer LA VÉRITÉ sur les possibles ralliements des refondateurs avec AO. Que ceux qui seront reconnus coupables soient arrêtés et poursuivis par LA JUSTICE de notre pays.

J'oubliais que même pris la main dans le sac, les refondateurs vont toujours tout nier en bloc de n'avoir rien fait parce que dans leur vie ils n'ont jamais rien fait. LEURS 10 ANS de pouvoir se sont passés SANS AUCUN MORT dans notre pays. Comme d'habitude ce n'est pas eux, c'est toujours les autres, c'est que LA PLANÈTE TERRE EST CONTRE EUX dixit LE CRABE MIAKA OURETTO lors de son récent déplacement à BONDOUKOU.

PAUVRES CRAPULES ET DÉGÉNÉRÉS MENTAUX de refondateurs, quand allez-vous enfin comprendre que HITLER BOTHA GBAGBO ne peut pas gagner une seule élection dans notre pays face AU RHDP.LE VAURIEN ET COUILLON qu'il est a essayé de tricher aux dernières élections et il a été pris la main dans le sac et balayé en même temps MILITAIREMENT parce qu'il voulait nier et s'accrochait désespérément à ce qu'il pensait être SON HÉRITAGE. Que CETTE VÉRITÉ entre une fois pour toutes dans vos oreilles et sois acceptée comme telle. Y A QUOI MÊME laissez nous vivre en paix.....LE GRAND ZAPATA !!
 
Hrw  a écrit
21 Mai 2013 06:00:40
"il n'a pas encore été possible d'établir clairement si
l'arrestation de Ouérémi est liée à son implication éventuelle dans des crimes
graves commis durant la crise ou si elle est la conséquence de son refus de
quitter la forêt classée du Mont Péko, en dépit des demandes répétées du
gouvernement"....
 
Ami  a écrit
21 Mai 2013 05:41:21
Le FPI c'est un poison pour la Côte d'Ivoire, ce parti ne devrait plus exister je me pose la question ils aiment vraiment leurs pays j'en doute même si on a une haine contre OUATTARA quand même avec tous ses ivoiriens qui sont morts j'ai l'impression qu'ils ont ni chaud ni froid pour eux que le pouvoir coûte que coûte, j'hallucine,c'est des ivoiriens ? bref.
 
Mackjavel  a écrit
21 Mai 2013 05:28:37
Tu fais pitie' tellement tu es moralement et intellectuellement miserable.