Il y a quelque chose de plus haut que l'orgueil, et de plus noble que la vanité, c'est la modestie ; et quelque chose de plus rare que la modestie, c'est la simplicité. (Antoine de Rivarol)
|
|
Email alertes
|
|
publicite
|
Abandonné par sa fiancée le jour de son mariage
Abass convole avec la fille de la femme qui devait préparer le repas pour les convives
Article publié le: 11 Mai 2013 - Auteur: Kassim TRAORE - Source: Bamako Hebdo
L'histoire que nous vous racontons n'est pas une fiction, encore moins un montage. C'est la stricte réalité. Elle se passe à Bamako et, précisément, à Djélibougou. Il s'agit d'un jeune homme du nom d'Abass Koureichi qui filait le parfait amour avec sa copine Tata. Les deux tourtereaux ont plus de 5 ans de compagnonnage intime. Abass, comme tout bon jeune Malien, prenait en charge Tata et ses parents. Sa bourse en ont pris un sérieux coup. Finalement, ils ont décidé de se marier. Les parents d'Abass, comme il est de coutume, ont envoyé les traditionnels colas.


Les nouveaux mariés avec au centre Ami Diarra, la maman de Abass

La date du mariage a été fixée au mois d'avril sans problème. Abass, très joyeux, a effectué les dépenses pour sa future épouse, des achats pour ses frères et sours. Sa mère a aussi eu des cadeaux. Mais, à l'approche de la date du mariage, Tata a dit qu'elle est malade.

Celle-ci a donc été repoussée d'une semaine mais, avant cette échéance elle avait posé des nouvelles conditions. Elle exigeait des habits, des chaussures et d'autres accessoires. Abass et ses parents se sont débrouillés pour satisfaire la jeune dame.

La nouvelle date a été fixée et Abass était obligé de confectionner d'autres cartes de mariage et de faire venir sa mère de Niono. Certains parents et proches sont venus de Ségou pour le mariage.

Au matin du dimanche 14 avril 2013, alors que tout le monde s'apprêtait à aller à la mairie, Tata a dit niet. Les parents d'Abass, remontés contre les caprices de la jeune dame, ont quitté la famille de la mariée. C'est en ce moment que l'une des femmes venues aider à la cuisson propose à la mère d'Abass quatre de ses filles. Cette solution permit à chacun de souffler. Abass porta son choix sur Niagalé Kourouma, élève d'une classe de 9ème année fondamentale au quartier Mali.

C'est ainsi que le jeune Abass s'est marié. Plusieurs personnes ont offert des cadeaux aux couple. Le mariage a été scellé à la mairie de Djélibougou en présence des parents des deux mariés.

Abass Koureichi s'est dit heureux d'avoir trouvé une femme, mais surtout sa femme. Car Tata n'a été que sa copine, elle était loin d'être sa femme.

Kassim TRAORE
Les réactions
 
Awa Titi  a écrit
25 Juin 2013 09:12:05
sésé,arrêtez de nous distraire
 
Bill Spider  a écrit
18 Mai 2013 09:24:15
cmnt pouvez vous croire en une histoire de ce genre? le mariage à la maire,n'est pas comme aller au marché ou à une foire.il faut au préalable composer un dossier,fournir des documents avant d'optenir une date pour la célébration du mariage
 
Alassane Doumbia  a écrit
14 Mai 2013 10:08:32
Du courage Á VOUS
 
Alassane Doumbia  a écrit
14 Mai 2013 10:08:01
Du courage mon cher ABASS ET NIAGALÉ
 
Alassane Doumbia  a écrit
14 Mai 2013 10:06:36
Du courage mon cher ABASS Á Niagalé que ALLAH TE PROTÉGE
 
Kokobliko  a écrit
14 Mai 2013 12:30:33
Abbas lui même n'a pas eu le temps de constater pendant les 05 ans que sa Tata ne jouait pas franc jeu.
 
Aida Toure  a écrit
13 Mai 2013 10:19:23
MERDE!