La haine trouble la vie ; l'amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l'amour la rend lumineuse.( Martin Luther King)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
La CPI marche sur les braises ivoiriennes
Article publié le: 29 Septembre 2012 - Auteur: Par MARIA MALAGARDIS Envoyée spéciale à Abidjan - Source: Liberation.fr
«Le sourire du vainqueur», titrait hier le Quotidien d'Abidjan sur une photo pleine page d'un Laurent Gbagbo effectivement très souriant. Détenu depuis le 30 novembre par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, l'ex-président ivoirien a comparu lundi et hier lors d'audiences à huis clos qui devaient déterminer si son état de santé lui permettait d'assister à son éventuel procès.

Quel que soit le verdict, une autre audience, bien plus importante, sera nécessaire : celle de la confirmation des charges, plusieurs fois reportée. Elle seule donnera le feu vert à un procès si les éléments de preuves rassemblés par le procureur sont jugés assez solides pour mettre en accusation un homme soupçonné par la justice internationale d'avoir entraîné son pays dans un bain de sang entre décembre 2010 et avril 2011. En attendant l'issue de cette saga judiciaire, les spéculations vont bon train en Côte-d'Ivoire où l'ombre de Laurent Gbagbo continue de hanter la vie politique.

Deal. «Nous faisons nos meilleures ventes dès qu'on titre sur la CPI et le sort de l'ex-président», confie Augustin Koyo, rédacteur en chef de Notre voie, le principal quotidien pro-Gbagbo. Ces jours-ci, les journaux d'opposition s'en sont donc donné à cour joie, affirmant savoir qu'un deal secret serait négocié pour obtenir la libération de l'ex-chef d'Etat qui menacerait de faire «des révélations compromettantes» lors de son procès. D'autres titres pro-Gbagbo croient savoir que la CPI «fait actuellement pression» sur l'actuel président, Alassane Ouattara, pour qu'il livre certains des chefs rebelles qui l'ont aidé à prendre le pouvoir et qui sont également soupçonnés d'exactions.

Lors du transfert de Gbagbo à La Haye, le procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo (remplacé depuis par Fatou Bensouda) avait annoncé prévoir six inculpations, trois dans chaque camp. Mais ensuite, le pouvoir en place a fait savoir qu'il s'estimait désormais capable de juger en Côte-d'Ivoire tous les auteurs des crimes liés au conflit. Reste que, jusqu'à présent, seuls des proches de Gbagbo ont été inculpés par les trois juges ivoiriens chargés des enquêtes. En réalité, les partisans de l'actuel président s'estiment les principales victimes d'une crise déclenchée par le refus de Gbagbo de reconnaître sa défaite électorale en décembre 2010.

«Cette volonté d'équilibre de la CPI est jugée injuste dans le camp Ouattara, même si les exactions existent, comme le terrible massacre de Duekoué dans l'ouest», explique Me Yacouba Doumbia, du Mouvement ivoirien des droits de l'homme. Mais c'est surtout l'insécurité actuelle qui freine toute vision sereine du débat judiciaire. «La multiplication récente d'attaques armées a redonné une place centrale aux chefs de guerre rebelles, dans le collimateur de la CPI. Pour l'instant, Ouattara ne peut pas se passer d'eux», constate encore Me Doumbia.

Faux pas. Deux versions de l'histoire continuent ainsi à s'affronter, chaque camp reprochant à l'autre la responsabilité de la crise. «La CPI soupçonne Gbagbo d'être "le coauteur indirect de crimes contre l'humanité" ? Mais qui en est alors l'auteur réel ?» s'amuse Sébastien Dano Djédjé, l'un des ténors du Front populaire ivoirien, le parti de l'ex-Président. «La justice internationale peut apporter une clarification des événements», veut espérer un juriste en mission à Abidjan. Dans un pays encore très polarisé, la CPI n'aura, en tout cas, droit à aucun faux pas. Sous peine de raviver les plaies mal cicatrisées du conflit.
Les réactions
 
Pangloss  a écrit
01 Octobre 2012 09:59:12
@ kone

C'est un pouvoir civilisé qui peut engendrer ou faforiser une opposition civilisée.
Un pouvoir aux mours de troglodytes ne peut recevoir en retour la terreur qu'il sème par des pratique barbares d'un autre siècle.
Les évènements conditionnent pouvoir et opposition et absolument rien ne montre pour l'instant que les jeux sont faits, il ne suffit pas de prendre le pouvoir par les armes il faut aussi pouvoir gouverner en rassurant les citoyens, en les respectant pour ce qu'ils sont et les choix qu'ils ont fait.
C'est ce que malheureusement votre DIOULATERIE arrogante et nombriliste ne parvient pas à réaliser.
Tout le pays vit dans l'inquiétude du lendemain y compris ceux qui prétendent maitriser les rouages de l'État qu'ils ne font que squatter en réalité.
 
Pangloss  a écrit
01 Octobre 2012 08:53:01
@ Kabako

Tu as surement vomi toute ta bile infecte et nauséeuse mais tu ne m'as pas dit pourquoi vous êtes si limités dans la défense de votre DIOULATERIE.
Pourquoi vous expliquez tous vos errements en comparaison de ce que Gbagbo aurait fait ou dit ?
C'est la seule question à laquelle je te demande de répondre face à tous les internautes de ce site.
J'attends !
 
Kabako  a écrit
30 Septembre 2012 08:29:01
Pangloss,mr Dioulaterie,professeur de l'ex-sorbonne du plateau,cordonnateur des "parlements et agoras",ce pouvoir n'a que faire à des encervelés,distilleurs de haines et de médiocres dans cette république qui se construit sous la surveillance des forces républicaines de côte d'ivoire avec ses abrutis de dozo qui ont massacré les mercenaires angolais,sud africains et pourchassé les chiens de guerre liberiens accaompagnés de vos minables miliciens déroutés avant de capturer le plus grand criminel de l'histoire de l'afrique et l'expédier à la prison de Sheveningen dans la banlieue de la Haye en raplacement de Slobodan Milosevic mort le 06 mars 2006.Taisez vous,vous n'avez plus rien à dire,la côte d'ivoire est maintenant purifiée des assassins.
 
Kauneyt  a écrit
30 Septembre 2012 08:07:41
Pangloss, l'oposition civilisee vous sera imposee par la force des evenements. Quand l'argent vole va finir, vous reviendrez dans la Republique. Et c'est la que vous vous rendrez compte que certains parmi vous (les plus intelligents) ont pris une longueur d'avance. Dans un an, d'autres evenements viendront combler le vide et on parlera d'autres choses. C'est ca le cycle de la vie. Vous avez encore le temps. Le train est toujours en "slow motion". Mais plus pour longtemps deh!
Sinon, vous pouvez, vous ouvrir le ventre pour qu'on voit vos tripes, ca ne changera rien a la donne. Ce qui est fait est fait! Ce qui est dit est dit! Le sort en est jete! Ado President. Babo en prison.
 
Akobla  a écrit
30 Septembre 2012 08:03:11
Juste pour ta mémoire mon cher @pangloss comme tu dis qu'il faut étayer et argumenter, je suis tes conseils. Le petit commentaire en sus est pour toi et ceux qui voudront bien le lire aussi. Akobla.

Pangloss a écrit
27 Septembre 2012 08:35:55
Je me pose inlassablement la même question, depuis que nos contradicteurs en lieu et place de justifier intelligemment les faits et gestes de leur mentor nous rétorquent toujours comme une chansonnette bien apprise
- "Gbagbo avait fait ..."
- "Gbagbo avait dit...."
Un peu comme si leur référence était la médiocrité qu'ils disent combattre.
De deux choses l'une :
- Soit que ces gens-là sont sans argument réels.
- Soit sans imagination.
Dans les deux cas de figure, on voit bien qu'ils sont embarrassés par des décisions à la limites plus mauvaises que celles qu'ils gueulaient à critiquer mais que toute honte bue ils se croient obligés de défendre bec et ongle.

C'est cela aussi la DIOULATERIE.
 
Akobla  a écrit
30 Septembre 2012 08:03:11
Juste pour ta mémoire mon cher @pangloss comme tu dis qu'il faut étayer et argumenter, je suis tes conseils. Le petit commentaire en sus est pour toi et ceux qui voudront bien le lire aussi. Akobla.

Pangloss a écrit
27 Septembre 2012 08:35:55
Je me pose inlassablement la même question, depuis que nos contradicteurs en lieu et place de justifier intelligemment les faits et gestes de leur mentor nous rétorquent toujours comme une chansonnette bien apprise
- "Gbagbo avait fait ..."
- "Gbagbo avait dit...."
Un peu comme si leur référence était la médiocrité qu'ils disent combattre.
De deux choses l'une :
- Soit que ces gens-là sont sans argument réels.
- Soit sans imagination.
Dans les deux cas de figure, on voit bien qu'ils sont embarrassés par des décisions à la limites plus mauvaises que celles qu'ils gueulaient à critiquer mais que toute honte bue ils se croient obligés de défendre bec et ongle.

C'est cela aussi la DIOULATERIE.
 
Akobla  a écrit
30 Septembre 2012 07:46:32
Avec @pangloss, c'est monsieur contradiction qui est toujours là, campeur devant l'éternel de ces propres tribulations, un jour il nous reproche de faire des comparaisons en lieu et place d'étayer nos propos, et le lendemain il fait exactement la même chose qu'il venait à peine de pointer du doigt en nous fustigeant. Il suffit de lire son commentaire présent pour lire exactement ce qu'il a l'habitude de nous reprocher qu'il est lui en train de faire, il COMPARE LUI AUSSI, pourtant comparaison n'est pas raison et ça @Pangloss le sait et le HURLE TOUT LE TEMPS avec sa vouvouzéla que Zuma en personne lui a dédicacé, et comble, il l'a écrit et posté sans sourciller comme à son habitude cela ne lui a pas coupé le souffle et il n'a pas manqué d'air. Mais bon c'est l'ami @Pangloss et nous l'apprécions tel quel, OUI @PANGLOSS NOUS T'APPRECIONS à ta juste valeur cela s'entend bien sûr... Ce qui est marrant dans l'histoire c'est que notre ami personnel vient de nous déclarer sa flamme pour nos manières finalement puisqu'il les épouse désormais en nous copiant (c'est pas bien de plagier .Mais bon dans la galaxie il y a la prêtresse même du plagiat donc..) SERAIT IL QUE TU SOIS DE LA DIOULATERIE TOI AUSSI ? A lire ton commentaire cela y ressemble bien. Donc bienvenue dans ton pays, et parmi les tiens, le dioula @Pangloss, vient enfin de se réveiller de son coma, il vient de reconnaitre les siens. Merci Seigneur, nous te rendons gloire. Je suis très heureuse de cette très bonne nouvelle. Portes toi bien frère en DIOULATERIE , merci de NOUS REJOINDRE et de quitter la bétocratie c'est sûr un homme de ta trempe ne pouvait plus supporter la bêtise dans ce groupe, comme nous te comprenons. Avec nous tu seras traité comme un BON VRAI DIOULAS et nous ne ferons aucune différence, RATTRAPAGE oblige, toi-même tu sais que plus on est de fous plus on ri, au point qu'un certain veut copier qu'on le reconnaisse FOU A LIER pour NE PLUS SE FAIRE VOIR, c'est sûr passer sur toutes les TV du monde et se voir montrer du doigt ça fou mal surtout quand on a passé son temps à MENTIR seulement, ça fait tâche et grosse TACHE. (tu as remarqué combien j'ai utilisé ton pseudo, mais c'est pour te montrer que tu es SI IMPORTANT pour nous car sans toi sur qui allions nous nous DETENDRE ?) Sacré @pangloss si tu n'existais pas il aurait fallu t'inventer.... Akobla.
 
Koro Kemoko  a écrit
30 Septembre 2012 06:34:44
Spear, et vous pensez que la version de notre histoire ecrite a la Sorbonne du Plateau d'Abidjan par les "jeunes patriotes pro-Gbagbo" qui sera enseignee aux generations a venir? C'est vrai que beaucoup d'entre vous avez ete conditionnes par les petits profs de la Refondation, mais heureusement pour nous, l'histoire depuis l'explosion des technologie de la communication, est desormais ecrite au fur et a mesure qu'elle se passe. C'est d'ailleurs ce qui fera que les generations futures resteront en contact avec notre vraie histoire. Pas celle falsifiee dont vous etes certainement une victime deja.
 
Pangloss  a écrit
30 Septembre 2012 05:22:12
Tous les ADOrateurs et ADOphiles qui défilent sur les sites des journaux en ligne souhaitent bizarrement que l'on serve à leur Mentor AO une opposition civilisée, dont ils se surprennent eux-mêmes à codifier la conduite les discours et même les pensées.
Cela est tellement étonnant, cocasse et incongru de la part de gens, qui dans un passé proche, n'ont donné aucun gage de patriotisme, de respect des institutions, ni de préservation de l'image de marque de « leur pays ».
Comment voulez-vous que l'on vous serve aujourd'hui du miel, là où hier vous avez servi du vinaigre aux autres ?
C'est l'une des exigences irrationnelle de la DIOULATERIE qui semble avoir oublié ses propres méthodes.
Comment cette DIOULATERIE arrogante, nombriliste, tribaliste et barbare peut-elle faire un tel rêve ?
 
Kabako  a écrit
30 Septembre 2012 02:07:16
Koro Kemoko,je porterai plainte contre toi demain pour plagiat et pour avoir vite écrit ce que je voulais dire.La semaine dernière j'ai perdu contre Akobla au tribunal,son charme a certainement pris le dessus devant les juges.Les pro babo ne comprendront jamais que le vaincus ont toujours été poursuivi par la justice,malgré tous les exemples cités,ils continuent de croire que l'un des plus grands criminels de l'histoire de l'humanité,le terroriste babo lolen sera libéré et que c'est celui qui est venu sauvé le pays de la guerre civile qui le remplacera à la Haye.
 
Spear  a écrit
29 Septembre 2012 08:07:33
Je me demande quelle histoire peut bien ecrire le camp de ouattara. Que peut ecrire ouattara sur les dictatures en Afrique quand ses meilleurs amis sont les pire dictateurs que le continent connait ( baise, eyadema, biya et autre poltrons). alassane ne tient sur rien qui inspire la jeune generation Africaine du moins le jeunes a sa sold pensent que le success c'est les armes. A ce point l'Afrique est mal partie. Tant mieux pources les europeens qui ne revent que d'une Afrique dechiree et quine fait que recompensent la violence entre les noirs.
 
Koro Kemoko  a écrit
29 Septembre 2012 03:09:12
Ils sont d'une telle inconsequence ces pro-Gbagbo! Le Gourou les avait rassures qu'il prendrait la responsabilite de tous les degats qu'ils commettraient, et qu'ils ne devraient pas reflechir en agissant. Ils y ont cru, et voici qu'ils sont hantes par les consequences de leurs actions. Gbagbo etait convaincu que ses "amis panafricanistes europeens" etaient suffisamment motives et bien remuneres pour transformer en VERITE ABSOLUE, tout ce qu'il leur demanderait de faire croire. Mais le faisant, il a oublie que de nos jours, leau de la piscine est si claire, que le dos du nageur n'est jamais cache. Jusqu'ici, ses obliges n'ont pas encore reussi a faire passer le moindre de ses mensonges pour une verite. Malgre la dexterite des plumitifs, l'eloquence des avocats, et les temoignages des amis personnels du Gourou, personne de sense ne s'est encore laisse prendre. Les Onana, Houdin, Labertit, Kouamouo, Beyala n'ont convaincu personne, et les marcheurs d'Europe et d'Amerique, malgre leurs titres ronflants, ont ete ignores. Tous ces gens qui ont pourtant ete tres longtemps a l'ecole, ne comprennent surement pas pourquoi les pays ont des ambassades dans les autres pays. Pourquoi les americains feraient-ils plus confiance en des ivoiriens exiles chez eux, plus qu'en leur ambassadeur sur place a Abidjan? Pourquoi la France qui a des troupes en CI depuis que notre pays est independant, feraient plus confiance des assistes sociaux en France, qu'a leur ambassadeur a Abidjan? Tout cela prouve que les diplomes universitaires ne font pas necessairement des gens rationnels et coherents. Et ceux qui comprennent tout ca parmi les pro-Gbagbo, continuent parce qu'ils sont mouilles, et ne peuvent plus eviter de se RIDICULISER un peu, afin de pleinement meriter les gros avantages d'etre pro-Gbagbo. Ainsi celui qui devait apporter rapidement les preuves de son innocence, est aujourd'hui oblige de jouer a l'incapable pour eviter l'embarras de balbutier devant les juges a la CPI.
 
Koffi  a écrit
29 Septembre 2012 12:43:09
à chaquefois on nous parle des crimes que les deux camps auraient commis, alors ce que je ne comprends pas où mettons-nous le droit de legitime defense?il n'ya jamais eu de fumée sans feu.s'ilya eu de la fumée c'est que gbagbo a mis du feu, donc le responsable c'est plutot celui qui a mis le feu à la maison mais pas celui qui a essayé de l'eteindre car quand on eteint le feu il ne peut que rester de la fumée, donc allons droit au but
 
Srika Blah  a écrit
29 Septembre 2012 12:42:58
Je me rappele bien d'une phrase de l'ancien 1er ministre anglais Churchill qui jubilait en disant apres la victoire sur les nazis d'Hitler ceci: " C'est moi qui va reecrire l'histoire car en politique c'est le vainqueur qui ecrit toujours l'histoire...".

Il y a un groupe de vainqueurs dans notre pays. Gbagbo ne va pas re-ecrire l'histoire des evenements a leur place.
Certains parlent comme si Koudou Gbagbo est notre Ayatolla Komeny(le guide spirituel).