Il n'est point de secret que le temps ne révèle. (Jean Racine)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Recrutement de trois mille enseignants
On se bouscule pour un poste
Article publié le: 03 Mars 2012 - Auteur: Namidja Toure - Source: lebanco.net
Ils sont des milliers à prendre d'assaut les locaux du CNMS tous les matins, situés dans la commune de Cocody suite à l'annonce du ministère de l'Education nationale pour le recrutement de trois mille enseignants dans le secondaire. Mais c'est un véritable parcours de combattant pour ces jeunes diplômés car il y règne un désordre sans pareil causé par le flux important des étudiants. Cissé Sékou est venu d'Anyama pour pouvoir déposer lui aussi ses dossiers « depuis trois jours je suis ici mais je n'arrive pas à déposer mes dossiers pourtant je me lève chaque fois à 4heures du matin. » Afin de faire régner l'ordre et la discipline, les agents chargés de recevoir les dossiers ont dû faire appel aux éléments des FRCI. A la veille de la date de clôture de la phase de dépôt des dossiers de candidature, les étudiants continuent d'affluer. Melle Kouakou martine « je suis arrivée de Bouaké hier mais je me demande si je pourrai respecter la date butoir tellement il y a beaucoup d'étudiants »

Les filières concernées par le désordre; sont les filières qui regorgent le plus d'étudiants à savoir les lettres modernes, l'histoire, la géographie et les langues étrangères. La date butoir de dépôt des dossiers était fixée au samedi 3 mars 2012 à 16heures.
Namidja Toure
Les réactions
 
Le Messager  a écrit
06 Mars 2012 03:25:55
mr ou est le rapport entre l'Ipad de mr ouattara et le depot de dossier?faites un effort ne semer jamais la haine...ipad est mieux que de payer des "ipad" qui donne 3000 morts...
 
Forestier De Lahou  a écrit
05 Mars 2012 12:45:38
"Yakafokon" je ne pense pas que Ouattara envoie et reçoive des messages sur son iPad par la Poste de Côte d'Ivoire qui a toujours été en retard et n'a jamais été fiable.
La vraie réponse technologique serait de faire des démarches en ligne par Internet, mais il faudrait que les administrations soient correctement informatisées et que les infrastructures de télécommunications soient fiables (sauf erreur de ma part, c'était le plan que Gnamien Konan avait annoncé lors de sa campagne pour la présidentielle de 2010). Tout cela demande beaucoup d'argent pour équiper les bureaux, une formation solide pour les fonctionnaires concernés et suffisamment de sécurité pour que les installations ne soient pas vandalisées et les matériels pillés. On en reparlera dans 10 ans, si tout se passe bien....
 
Yakafokon  a écrit
03 Mars 2012 05:10:19
A l'heure des nouvelles technologies et au moment où la poste de Côte d'Ivoire « se cherche », n'aurait-il pas été logique de demander aux candidats d'envoyer leurs dossiers par courrier postal ? Faisant ainsi gagner du temps non seulement aux employés du ministère de l'éducation, mais aussi à ces pauvres étudiants obligé de se déplacer qui de Bouaké, qui de Man pour se voir refuser l'accès aux fameux fonctionnaires devenus des demi-dieu pour quelques jours. Pour un président comme Ouattara qui se veut « homme moderne et modèle » toujours avec son IPad au palais d'Eburnie, cela est inadmissible. De qui se moque-t-on ? Soyez sérieux un jour. Vous vouliez le pouvoir, vous l'avez désormais et donc l'on vous observons. Réveillez-vous car 2015 c'est maintenant !