Il n'est point de secret que le temps ne révèle. (Jean Racine)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Diaspora ivoirienne
Le nouveau président des Ivoiriens de Washington DC parle
Article publié le: 02 Mars 2012 - Auteur: L inter - Source: L inter
Depuis quelques semaines déjà, il préside aux destinées de l'Union Fraternelle des Ivoiriens de la métropole de Washington DC (UFI-DC METRO), en remplacement de Mme Jeannette Kah Leguil. Résidant lui-même à Alexandria en Virginie, M. Guy Kouamela, puisque c'est de lui qu'il s'agit, nous parle à cour ouvert.

Pouvez-vous nous parler de votre organisation?
L'UFI-DC METRO est l'association qui regroupe les Ivoiriens des États du Maryland, de la Virginie et de Washington DC. C'est une organisation qui existe depuis une vingtaine d'années et qui se veut le creuset de la communauté ivoirienne de Washington DC et banlieues. C'est une association apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif née du besoin ressenti par certains aînés de réunir la diaspora ivoirienne qui du reste constitue indubitablement une force intellectuelle, sociale et économique susceptible d'appuyer le développement de notre pays.

Comment se porte l'UFI DC METRO aujourd'hui?
L'UFI se porte bien. Les élections ont eu lieu le 29 janvier dernier, à l'issue desquelles les Ivoiriens ont porté à la tête de la communauté mon équipe et moi. Une équipe jeune, déterminée avec beaucoup d'ambitions. Une équipe assez représentative de la communauté ivoirienne en général. Nous y avons des étudiants, des diplômés, des professionnels. Des gens qui viennent de toutes les grandes régions de la Côte d'Ivoire. Des chrétiens, des musulmans avec divers choix politiques. C'est une équipe nouvelle au-dessus des problèmes que connaît notre communauté, qui en un mois d'existence, a entrepris d'énormes actions. Actions qui seront présentées à la communauté lors de notre cérémonie d'investiture.

Quels sont ces problèmes auxquels vous faites allusion?
J'ai pris part à un processus électoral pour la désignation d'un président de l'UFI DC METRO, suite à un appel à candidature lancé par le Conseil d'Administration de la Transition, organe statutaire chargé de cette mission. Et ce Conseil ayant été mis en place par une Assemblée générale, organe suprême de décision de l'organisation, après le constat de la vacance du pouvoir due à la démission de l'ex-présidente en juin 2011, j'ai alors exprimé le besoin d'être candidat. Parce que j'estimais avoir les qualités requises pour diriger notre organisation. J'ai donc déposé une candidature en bonne et due forme, qui a été validée comme bien d'autres candidatures. Ce qui m'a permis de prendre part à la compétition. C'est ainsi qu'au soir du 29 janvier dernier, date des élections, j'ai été déclaré vainqueur avec plus de 90% des suffrages exprimés. Pour revenir à la crise, il faut dire qu'elle est réelle et je pense que c'est une crise de leadership et de confiance. Elle a été accentuée par la démission de l'ex-présidente le 12 juin 2011 et a aggravé davantage les choses parce qu'il s'en est suivi des accusations ponctuées par une interprétation des textes à divers niveaux. Chacun défendant sa chapelle. On a parlé de légalité, de légitimité des uns par rapport aux autres et aujourd'hui, la tension est très haute. Une chose est sure, c'est que mon équipe et moi sommes décidés à tout mettre en ouvre pour y mettre un terme par une approche de réconciliation; et c'est une des priorités de nos 2 ans de mandat.

Depuis un mois, vous êtes à la tête de la communauté ivoirienne. Quel bilan?
En un mois, mon équipe et moi avons travaillé dur. Nous avons réalisé durant ce mois, des choses qui n'ont pas pu se faire en plusieurs mois. Permettez que je n'en parle pas ici, parce que le Bureau Exécutif a décidé que la primeur de l'information soit donnée à la communauté. Et cela, lors de notre cérémonie d'investiture qui aura lieu au mois de mars prochain. La communauté sera informée cette semaine.

Votre dernier mot à la communauté
Je voudrais inviter la communauté à la sérénité, et l'exhorter par la même occasion à continuer d'ignorer toutes ces tentatives visant à fragiliser davantage notre organisation. Le Bureau Exécutif est à pied d'ouvre pour faire de l'UFI DC-METRO, cette organisation à laquelle nous serons tous fiers d'appartenir. Nous avons été élu pour servir les Ivoiriens, nous nous y attelons avec loyauté et dévouement.

Interview réalisée par JMK AHOUSSOU
L INTER